ACTUALITE

Lutte- Bombardier/ Modou Lô, cet après-midi : Samedi royal !

  • Date: 25 juillet 2015

Jour de vérité cet après-midi à Demba Diop. On saura si Bombardier va conserver sa couronne de «Roi des arènes» ou si Modou Lô va l’arracher. Ce sera à l’issue d’une journée royale, d’un combat royal organisé par Subatel.

Aucune once de chance n’est accordée à Modou Lô face à Bombardier par ceux qui ne sont pas toujours convaincus par le «Roc» des Parcelles Assainies. «Par où va-t-il passer pour surmonter cette montagne de muscles que représente Bombardier», s’interrogent ceux qui doutent des capacités du chouchou des Parcelles à sortir victorieux de ce duel contre le Mbourois.

Pourtant pour ce quinquagénaire fan du leader de Rock Energie, les chances de son poulain sont réelles. «Modou Lô va surprendre une nouvelle fois les amateurs de lutte ce samedi. Il avait fait étalage de sa maîtrise de la lutte pure en assurant le spectacle pour battre Eumeu Sène. Pourtant, il était loin d’avoir le statut de favori.»
Ceux qui soutiennent cette éventualité de voir le Parcellois terrasser le Mbourois fondent leurs arguments sur le fait que Modou Lô constitue un lutteur difficile à manœuvrer et très résistant. Eumeu Sène ne dira pas le contraire. Mais en face, il aura à faire à une montagne de muscles. Demandez à Balla Gaye 2 qui n’a pu rien faire contre la puissance athlétique et musculaire du lutteur de la Petite Côte. Valant au fils de Double Less de perdre la couronne de «Roi des arènes» après deux ans de règne. Doté d’une force de frappe herculéenne qui peut faire secouer même un cocotier, Bom­bardier a beaucoup appris de ses deux contre-performances contre Yékini et surtout Baboye.
Sa présence dans l’arène n’a subi aucune ride malgré ses 18 ans de carrière avec un palmarès riche de 17 victoires pour 7 défaites. S’of­frant une seconde jeunesse malgré qu’il prenne de l’âge, Bombardier n’est plus naïf comme auparavant. Les défaites enregistrées dans l’arène sont à mettre sur le compte d’un excès de confiance et d’une fougue démesurée dont il faisait montre à l’endroit de ses adversaires dont un certain Yékini, qui a réussi à le battre à trois reprises.
Ayant l’habitude de marcher sur ses adversaires, Bombardier a promis de changer de fusil d’épaule en se montrant attentiste cette fois-ci face à Modou Lô à qui revient la charge, dit-il, de diriger le combat. Des promesses qu’il ne faut pas prendre comme argent comptant et qui pourraient s’avérer comme une ruse ou fausse piste.
Comme pour dire que tout est possible dans ce combat royal qui forcément va désigner un… roi ce 25 juillet 2015 au soir.

STRATEGIE Bombardier attentiste ?
Attention aux fausses pistes !
Lors de son Open-press, Bombardier a confirmé ses propos en déclarant qu’il va attendre Modou Lô. Pourtant, ce n’est pas l’avis d’un des membres de son entourage, à savoir Santang Gningue. Ce dernier semble avoir vendu la mèche en soutenant que Bombardier viendra avec l’option d’attaquer. Et on peut bien le croire surtout quand le champion mbourois déclare privilégier la boxe. «Tout le monde sait que Bombardier est un lutteur offensif. Quoi qu’il advienne, il ne sera pas sur la défensive. C’est sûr et certain. Même si son staff lui demandait de rester sur la défensive, il ne pourra pas le faire. Lors de son combat contre Balla Gaye 2, on lui avait demandé de rester sur ses gardes et de ne pas attaquer son vis-à-vis. Mais au-delà de deux minutes de combat, Bombardier s’est montré offensif et a remporté son combat», a confié Santang Gningue en marge de l’Open-press. Alors Bombardier sur la défensive, une fausse piste ?

Le Quotidien

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15