Accueil / ACTUALITES / Lutte contre le cancer: Macky se joint au combat des Premières Dames…

Lutte contre le cancer: Macky se joint au combat des Premières Dames…

Le Chef de l’Etat a clôturé, mercredi dernier, la cinquième édition de la conférence annuelle de la Fondation Merck. Une cérémonie qui coïncide avec le lancement de l’introduction du vaccin contre le cancer du col de l’utérus dans le Programme élargi de vaccination (PEV). Selon Macky Sall, le cancer est une tragédie pour les malades et leurs familles et reste un vrai défi à la science.

Le manque de moyens financiers n’est pas le seul défi en Afrique et dans les pays en voie de développement, mais la pénurie de personnel de santé qualifié capable de s’attaquer à la prévention, au diagnostic précoce et à la prise en charge du cancer à tous les niveaux des systèmes de santé, est encore un plus grand défi. Fort de ce constat, la fondation allemande Merck s’est engagée à appuyer notre pays dans la lutte contre le cancer. Elle a tenu son premier anniversaire à Dakar, sous la présidence du Chef de l’Etat Macky Sall. Occasion saisie pour lancer l’introduction du vaccin contre le cancer du col de l’utérus dans le Programme élargi de vaccination (PEV), devant huit Premières Dames d’Afrique. «Cette rencontre coïncide avec la fin du mois d’octobre que nous appelons communément Octobre rose, qui est la campagne de lutte contre les cancers féminins », dira Macky Sall à l’entame de son discours. Et d’ajouter : «Le cancer reste une tragédie pour les malades et leurs familles. Il reste un vrai défi à la science. J’ai tenu à me joindre aux Premières Dames alors que je viens d’un voyage ce matin vers 4h. Certains diront que je n’avais pas le choix parce que ce que femme veut, Dieu le veut. Et quand les premières dames se lèvent pour engager un combat, il n’y a rien à faire que de se lever et les accompagner, en plus c’est pour la bonne cause ».

Le Chef de l’Etat, par cette occasion, a lancé un défi aux maris, frères et membres de nos familles pour qu’ils se joignent aux acteurs dans cet élan humanitaire. « Quelles que soient nos origines et nos conditions sociales, puissantes ou faibles, riches ou pauvres, il nous arrive à tous de tomber malades. Dès lors nous sommes liés par notre condition humaine, il est donc dans l’ordre naturel des choses que nous soyons solidaires face aux défis que nous impose la maladie », martèle le Président de la République.

A son avis, leur rôle est crucial dans le plaidoyer, la prévention et l’éveil des consciences par l’éducation, l’information et la sensibilisation.  « Si le cancer reste un défi pour la science, il y a aussi des actes simples pour amoindrir les risques et sauver des vies, encore faudrait-il être bien informé. Je parle de la lutte contre le cancer de l’utérus grâce à la vaccination systématique des jeunes filles. C’est pourquoi nous avons décidé d’intégrer ce vaccin dans le programme élargi de vaccination du Sénégal », fait savoir Macky Sall. Il renseigne que ce vaccin coûte 70000 FCFA, représentant un important effort budgétaire.

« Mais il fallait le faire, c’est une question de justice sociale pour donner une chance de protection à toutes les filles contre les maladies liées au virus du papillome humain. Nous avons une prévention primaire comme la vaccination, une prévention secondaire, le dépistage et le traitement des légions précancéreuses, et une prévention tertiaire par la prise en charge des cas », renchérit-il.

A l’en croire, le soutien de Gavi au Sénégal est évalué à 8 milliards de FCFA, auxquels il faut rajouter les 3 milliards 170 millions que l’Etat  du Sénégal a fait pour compléter ce programme élargi de vaccination, permettant aujourd’hui de trouver par le vaccin du papillome humain les jeunes filles sénégalaises.

Ngoya NDIAYE  

À voir aussi

Le métier que voulait exercer Serigne Mbaye Sy Mansour

Khalife général des Tidianes, Serigne Mbaye Sy Mansour révèle la profession qu’il  voulait exercer.  «Si …

Macky à Tivaouane, ce mercredi

Le chef de l’Etat, Macky Sall, se rend, aujourd’hui mercredi à Tivaouane. Un déplacement qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *