Accueil / SANTE / Lutte contre le cancer: Les pays africains harmonisent leurs interventions

Lutte contre le cancer: Les pays africains harmonisent leurs interventions

Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale, en collaboration avec l’Union internationale contre le cancer, a tenu un atelier sur les cancers féminins en Afrique, sous le thème : « explorer les opportunités de partenariat régional ». Il s’agit pour ces acteurs d’échanger sur la cartographie des pays pilotes et les éléments d’analyse du partenariat régional.

 L’Organisation mondiale de la Santé a dénombré, en 2108, environ 18 millions de nouveaux cas de cancers diagnostiqués, avec 8,5 millions de décès liés à cette pathologie. Pour faire face aux nouveaux cas de cancer, l’Union internationale contre le cancer a initié une rencontre d’échanges et de partage avec tous les acteurs. Selon la Présidente de la Ligue sénégalaise contre le cancer, Dr Fatima Guenoune, il s’agit d’explorer les opportunités de lutter contre cette pathologie. « Les cancers féminins sont les premiers en Afrique en termes de mortalité et les femmes sont les plus touchées. Il faudrait qu’on s’engage ensemble pour lutter contre les cancers féminins », soutient-elle. Dr Fatima Guenoune laisse entendre que le   vaccin du virus du papillome humain (HPV) est primordial pour protéger contre le cancer du col de l’utérus qui persiste après les premiers rapports sexuels. « Il urge de préserver les enfants avant le contact avec des hommes, et même avant les premiers rapports rapport, et que ces jeunes filles fassent aussi le dépistage du cancer pour éradiquer cette pathologie », dit-elle. Elle souligne que dans les pays scandinaves, il n y a plus de cancer du col car les filles comme les garçons sont vaccinés. La Présidente de la Ligue sénégalaise contre le cancer rappelle que le cancer du col était le premier cancer au Sénégal car les femmes se faisaient consulter à un stade très avancé. « Avec l’engagement de tous, ce cancer a commencé à régresser et le cancer du sein est devenu le premier cancer. Allier vaccination et dépistage va éradiquer ce cancer au Sénégal et particulièrement en Afrique où 1200 nouveaux cas sont enregistrés  chaque année. »

Pour le Directeur de la lutte contre la maladie, Adama Doucouré, au Sénégal, 10549 nouveaux cas de cancer sont attendus chaque année. « Les cancers féminins ont paradoxalement des causes évitables. Des mesures de prévention simples axées sur une bonne sensibilisation, la vaccination, un dépistage et un traitement des lésions précancéreuses du col de l’utérus et une détection du cancer du sein réduiraient d’au moins 50% la survenue des cancers gynécologiques les plus fréquents. Ceci dans un contexte de renforcement du système de santé », dit-il. M. Doucouré rappelle que dans le cadre de la lutte contre le cancer du col de l’utérus, le virus du papillome humain (HPV) a été introduit dans le programme élargi de vaccination depuis le 31 octobre 2018. « 11 régions du Sénégal sont pourvues d’appareils de mammographies fonctionnelles. Des initiatives sont en cours pour intégrer les actions de prévention et de détection précoce de ces cancers dans les activités de routine des structures sanitaires », fait-il savoir. A l’en croire, les cancers peuvent être responsables de dépenses catastrophiques de santé. Il renseigne que notre pays a acquis l’année dernière trois accélérateurs linéaires. « La lutte contre le cancer dépasse le seul secteur de la santé. Elle devrait impliquer d’autres acteurs tels que les sociétés savantes, académiques, la société civile, les populations elles-mêmes et les partenaires au développement qui pourraient appuyer les ministères dans la mise en œuvre de ses stratégies de lutte. L’engagement de tous les acteurs est nécessaire pour arriver à contrôler ce lourd fardeau qu’est le cancer », préconise-t-il.

 Ngoya NDIAYE

À voir aussi

Santé : La faim poursuit sa progression dans le monde

Selon un rapport publié ce lundi 15 juillet par les Nations unies, la faim dans …

Urgent! Un premier cas d’Ebola confirmé à Goma en RD Congo

Un premier cas de fièvre hémorragique Ebola a été enregistré dimanche à Goma, la plus …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.