Accueil / ACTUALITES / Lutte contre le chomage des jeunes- la recette du Meds
..

Lutte contre le chomage des jeunes- la recette du Meds

Une douce évidence : L’Etat, à lui seul, ne peut pas donner du boulot à tout le monde. Pour lutter contre le chômage des jeunes, le Président du Meds invite le patronat et le secteur privé à s’impliquer dans une perspective de solidarité et de citoyenneté bienfaisante.

Macky Sall a décrété 2018 année sociale, notamment en faveur de l’emploi pour les jeunes et à l’intégration systématique de la dimension emploi et entreprenariat dans les politiques et programmes d’investissement à mettre en œuvre dans tous les départements ministériels. Quid de nouvelles réformes dans sa lutte contre le chômage ? Le MEDS semble s’être emparé de cette opportunité pour souffler des idées aux oreilles de l’Exécutif. Il n’y a pas de recette miracle pour endiguer le chômage des jeunes. Pour une résolution croissante du problème du chômage, le Président du MEDS exhorte le patronat et le secteur privé à s’impliquer davantage dans une perspective de solidarité et de citoyenneté bienfaisante. Et naturellement, la 17e édition de l’Atelier Training du forum du 1er emploi est un ‘’un moment de solidarité nationale.’’ Mbagnick Diop est formel : ‘’L’intégration sur le marché du travail exige une maitrise des outils indispensables à l’entretien d’embauche, étape simple mais déterminante.’’ D’où, dit-il, l’ambition du MEDS d’apporter un appui à la politique d’emploi de l’Etat du Sénégal par la promotion des capacités et aptitudes professionnelles des jeunes à travers le forum du 1er emploi, dont la finalité est l’acquisition et la consolidation des compétences professionnelles en phase avec les exigences du marché. Le président du MEDS s’est voulu un peu clair : ‘’L’acquisition du diplôme ne suffit pas pour accéder au marché du travail.’’ ‘’La recherche d’emploi exige un état d’esprit, une confiance et une maitrise de soi dans les procédures d’entretien et d’embauche’’, a-t-il souligné, avant de préciser : ‘’l’Atelier Training du 1er emploi permet davantage de disposer de tous les instruments.’’ Toutefois, déplore-t-il, ‘’nos universités et instituts de formation délivrent des diplômes, mais les jeunes ne maitrisent pas les métiers.’’ Par conséquent, il a salué l’engagement de l’Etat pour son soutien constant au forum du 1er emploi.

’Tous vers l’emploi !’’

Le manque d’emploi est un mal social qui interpelle non seulement l’Etat, mais aussi et surtout toutes les structures privées dont le MEDS. ‘’C’est donc en toute responsabilité que le MEDS, au-delà de sa dimension patronale, s’engage dans la lutte contre le chômage qui colmate la marche de la nation sénégalaise vers l’émergence économique et sociale’’, a rappelé Mbagnick Diop dans son intervention à la massive assistance de jeunes. ‘’La vocation sociale que le MEDS charrie en lui est d’agir pour une société sénégalaise qui bouge et qui va de l’avant, a-t-il indiqué, non sans préciser que c’est la raison des multiples initiatives d’avant-garde, d’anticipation et d’innovation que son organisation patronale met dans l’espace nationale sénégalaise et internationale. Des Mercredis du MEDS à la Nuit de l’Orientation pour les jeunes, de la Fondation Emploi Jeune à la Mutuelle d’épargne et de Crédit du MEDS, de la Diaspora des affaires pour les sénégalais de l’extérieur au Cauri d’Or, des Universités du MEDS au Business Breakfast, du FOGACIM– en passant par les African Leadership Awards – ALA, le MEDS apporte à la nation sénégalaise une nouvelle vision de développement national et de créativité. C’est dire que les jeunes sont au cœur des initiatives du MEDS comme celle du Forum du 1er emploi. ‘’La jeunesse est un grenier de créativité et un silo de ressources humaines ; l’emploi est pour elle, à la fois, une aspiration légitime et un droit fondamental. Agir pour lui faire bénéficier de recrutement dans les services privés comme publics ; à disposer des financements pour les projets novateurs est la raison de l’Atelier training du forum du 1er emploi’’, a-t-il expliqué. Ainsi, précise M. Diop, ce forum est l’appui à la politique nationale d’emploi que mène l’Etat du Sénégal. A rappeler que la thématique générale de cette 17e édition du forum est la HIMO – Haute Intensité de Main d’Œuvre et les métiers de l’Environnement. Mbagnick Diop veut nommer les Emplois verts : métiers de la croissance verte.

Mouhamadou BA

À voir aussi

Exportations: Une baisse de 6,4 milliards notée en octobre  

La contraction des ventes de produits alimentaires, de produits pétroliers et d’engrais minéraux et chimiques, …

Un « Ndiaga Ndiaye » se renverse au rond-point Mariama Niasse

Un accident s’est produit au rond point Mariama Niasse. Selon Zik Fm qui donne l’informaton, un …