Accueil / ECONOMIE / LUTTE CONTRE LE CHOMAGE DES JEUNES AU SENEGAL La BID mobilise 47 milliards FCFA

LUTTE CONTRE LE CHOMAGE DES JEUNES AU SENEGAL La BID mobilise 47 milliards FCFA

Le Ministère de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne (MJECC) a procédé, hier, au lancement officiel du Projet de Développement de l’Entreprenariat agricole, mis en œuvre par le Programme des domaines agricoles communautaires (PRODAC). Ce projet financé par la Banque islamique de développement (BID) à hauteur de 47 milliards, vise à promouvoir l’Emploi rural à travers le développement de moyens de production et le renforcement des compétences entrepreneuriales des jeunes des régions de Kaffrine, Fatick, Louga et Kolda.

L’objectif ultime est, selon le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne, Mame Mbaye Niang, de mettre en œuvre un des projets destinés à promouvoir l’emploi rural des jeunes à travers le développement de moyens de production et le renforcement des compétences entrepreneuriales des jeunes des localités suivantes : Boulel (régions de Kaffrine), Niombato (Fatick), Dodji (Louga) et Fafacourou (Kolda).

Les questions de jeunesse constituent, aujourd’hui, une préoccupation majeure pour les décideurs de tous les pays du monde, et principalement de ceux en voie de développement.  Ainsi, le ministre de noter que cette préoccupation est fortement déclinée dans toutes les actions du gouvernement du Sénégal, conformément à la vision de son Excellence, Monsieur Macky SALL, Président de la République. « Dès son accession à la magistrature suprême, le chef de l’Etat a mis en place d’importants instruments de promotion socio-économique pour prendre en charge la lancinante question de l’Emploi des jeunes », a-t-il fait savoir.

Il en est ainsi de la création du Programme national des Domaines agricoles communautaires (PRODAC) qui constitue, pour Mame Mbaye Niang, un des instruments majeurs de la stratégie de l’Etat pour promouvoir l’emploi en milieu rural par l’entrepreneuriat agricole. « Véritables incubateurs d’entrepreneurs agricoles, les Domaines agricoles communautaires (DAC) sont, à ce titre, des pôles de compétitivité économique, lieux d’insertion de jeunes ruraux, de diplômés d’écoles de formation, mais également de promoteurs privés désireux d’investir dans la chaine de valeurs agricoles : la production, la transformation et les services », annonce le ministre.

Cependant, Mame Mbaye Niang de rappeler la pertinence du choix de ce projet  qui contribuera à consolider les efforts du gouvernement pour l’insertion des jeunes par la création de plus de 300 000 emplois, de 348 Groupements d’Entrepreneurs agricoles, la formation d’au moins 30 000 entrepreneurs dans la production et l’entreprenariat, la réalisation d’un programme d’incubation au profit de plus de 90 000 jeunes en milieu rural. « La jeunesse, constituant une donnée structurante majeure du point de vue de son poids démographique, de sa prégnance et de son dynamisme, sa prise en charge implique une synergie d’actions et d’interventions de tous les segments de la vie », déclare le ministre.

Khady Thiam COLY

Share This:

À voir aussi

AFFAIRE PETROTIM Frank Timis cède ses 30% à BP

Frank Timis vient de céder ses 30% au géant pétrolier britannique, BP, qui explore le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *