téléchargement (7)

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU SENEGAL- Le PM appelle à la synergie d’actions

Le Premier ministre Mouhamed Boune Abdallah Dionne a procédé hier au  lancement de l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Sénégal.  A cette occasion,  il a exhorté les différents acteurs à travailler en synergie pour combattre la corruption.

Le chef du gouvernement Mouhamed Boune Abdallah Dionne estime que « l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Sénégal tient à son heure en raison des enjeux ».

« La corruption est un phénomène universellement complexe. Elle aggrave les inégalités sociales, décourage l’investissement déconstruit les structures économiques et politiques … ». Le Premier exhorte les différents acteurs à travailler de manière solidaire et en synergie permettant d’apporter une riposte au phénomène de la corruption.

A sa suite, la présidente de l’OFNAC, Nafi Ngom Keïta soutient que « la lutte contre la corruption est complexe car sa prégnance est souvent mal connue ». C’est pourquoi elle exige « un travail de synergie des différents acteurs par une collaboration franche, volontariste et féconde »  car, ajoute-t-elle, la lutte contre la corruption requiert également une bonne compréhension du phénomène qui, malgré sa prégnance dans la vie des sociétés est mal connue. »

Pour elle, l’étude devra permettre d’identifier toutes options et approche d’une riposte adaptée, afin de doter le Sénégal d’une stratégie  cohérente de lutte anti-corruption.

de l’Etat, la patronne de l’Ofnac a annoncé la remise prochaine de son premier rapport au chef de l’Etat.

« Les résultats positifs obtenus par l’Ofnac sont consignés dans son premier rapport annuel qui sera bientôt présenté au chef de l’Etat, avant d’être rendu public », a déclaré Nafi Ngom Keita qui procédait cet après-midi au lancement de l’étude-diagnostic sur la perception et le coût de la corruption au Sénégal, en présence du chef du Gouvernement Mahammad Dionne.

Elle soutient par ailleurs, que « ces résultats sont le fruit de la mobilisation exceptionnelle des membres du personnel opérationnel de l’Ofnac autour des missions et valeurs organisationnelles ».

S’agissant de l’étude-diagnostic sur la perception et le coût de la corruption, la gendarme de l’Etat dira que son souhait et celui de ses services est : « que le Comité soit composé d’éminentes personnalités, ayant une grande expérience, une réelle ouverture d’esprit et une forte capacité d’analyse, permettant au besoin, de recentrer l’étude, afin d’aider à l’atteinte des objectifs fixés, dans le respect des normes et conformément au cahier des charges ».

Khady Thiam COLY


Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …