Accueil / ECONOMIE / LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU SENEGAL- Le PM appelle à la synergie d’actions

LUTTE CONTRE LA CORRUPTION AU SENEGAL- Le PM appelle à la synergie d’actions

Le Premier ministre Mouhamed Boune Abdallah Dionne a procédé hier au  lancement de l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Sénégal.  A cette occasion,  il a exhorté les différents acteurs à travailler en synergie pour combattre la corruption.

Le chef du gouvernement Mouhamed Boune Abdallah Dionne estime que « l’étude sur la perception et le coût de la corruption au Sénégal tient à son heure en raison des enjeux ».

« La corruption est un phénomène universellement complexe. Elle aggrave les inégalités sociales, décourage l’investissement déconstruit les structures économiques et politiques … ». Le Premier exhorte les différents acteurs à travailler de manière solidaire et en synergie permettant d’apporter une riposte au phénomène de la corruption.

A sa suite, la présidente de l’OFNAC, Nafi Ngom Keïta soutient que « la lutte contre la corruption est complexe car sa prégnance est souvent mal connue ». C’est pourquoi elle exige « un travail de synergie des différents acteurs par une collaboration franche, volontariste et féconde »  car, ajoute-t-elle, la lutte contre la corruption requiert également une bonne compréhension du phénomène qui, malgré sa prégnance dans la vie des sociétés est mal connue. »

Pour elle, l’étude devra permettre d’identifier toutes options et approche d’une riposte adaptée, afin de doter le Sénégal d’une stratégie  cohérente de lutte anti-corruption.

de l’Etat, la patronne de l’Ofnac a annoncé la remise prochaine de son premier rapport au chef de l’Etat.

« Les résultats positifs obtenus par l’Ofnac sont consignés dans son premier rapport annuel qui sera bientôt présenté au chef de l’Etat, avant d’être rendu public », a déclaré Nafi Ngom Keita qui procédait cet après-midi au lancement de l’étude-diagnostic sur la perception et le coût de la corruption au Sénégal, en présence du chef du Gouvernement Mahammad Dionne.

Elle soutient par ailleurs, que « ces résultats sont le fruit de la mobilisation exceptionnelle des membres du personnel opérationnel de l’Ofnac autour des missions et valeurs organisationnelles ».

S’agissant de l’étude-diagnostic sur la perception et le coût de la corruption, la gendarme de l’Etat dira que son souhait et celui de ses services est : « que le Comité soit composé d’éminentes personnalités, ayant une grande expérience, une réelle ouverture d’esprit et une forte capacité d’analyse, permettant au besoin, de recentrer l’étude, afin d’aider à l’atteinte des objectifs fixés, dans le respect des normes et conformément au cahier des charges ».

Khady Thiam COLY


À voir aussi

Macky Sall : ’’notre économie a retrouvé sa compétitivité »

Le Sénégal est ’’redevenu actif’’ par le biais d’une compétitivité retrouvée, une situation qui explique …

Indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique le Sénégal occupe la 10e place sur 54 pays

L’indice Ibrahim de la Gouvernance en Afrique (IIAG) de 2017, publié aujourd’hui par la Fondation …