th (4)

Lutte contre la féminisation de la pauvreté- 40 femmes formées aux techniques de transformation de savon

 En collaboration avec l’Usaid, la commune de Diamniadio a initié une formation à l’endroit d’une quarantaine de femmes de sa localité. Objectifs : faire face à la pauvreté galopante, touchant surtout les femmes, en leur faisant bénéficier de formations pouvant influer sur leur vécu  quotidien.

Les bénéficiaires, après une formation d’une dizaine de jours, ont reçu leurs attestations des mains de leur Marraine, Madame Fatou Ndiaye «Agnès» et de leur formatrice Américaine. Au nombre de 40, ces femmes de la commune de Diamniadio ont reçu leur parchemin alors qu’elles ne connaissaient auparavant rien de ce métier. Une formation axée principalement sur les techniques de transformation de savon sur la base de plantes et d’arbres locaux.  Pour Aïssatou Diallo du corps de la paix américain, cette formation a permis aux femmes de Diamniadio d’avoir une chance de devenir autonomes. Ainsi, signale-t-elle, «elles ont été formées en production de savon, à la préparation de certaines recettes de gâteau, à la transformation de produits alimentaires, en marketing, en comptabilité. Aujourd’hui, ces femmes ont la formation nécessaire leur permettant de mettre sur pied leur propre entreprise. Ce qui est à saluer, c’est que ces femmes pourront partager leurs connaissances avec leurs paires qui n’en avaient pas bénéficié.» Quant à la marraine de la formation, Fatou Ndiaye Agnès, elle a tenu à indiquer que l’unité fera bénéficier aux femmes des sources de financement insoupçonnées.  «C’est l’unité qui fera la force des femmes. Elles doivent se constituer en groupements dans les quartiers et villages et en réseau pour toutes les femmes de la commune de Diamniadio, afin que leur promotion soit plus effective. Ainsi, pourront-elles aussi bénéficier beaucoup plus facilement de financements», fait-elle remarquer. Une formation d’ailleurs que la commune de Diamniadio a accompagnée, eu égard à la présence du Maire Moulaye Gueye, venu saluer et encourager les récipiendaires. En effet, pour le conseiller municipal Ibrahima Beye, c’est en respect des recommandations de la journée mondiale de la femme que  la commune de Diamniadio a facilité la tenue de cette formation. «C’est une option chez nous de former les femmes pour être en droite ligne des recommandations de la journée mondiale de la femme. Comme le thème l’a d’ailleurs indiqué, «l’autonomisation des femmes et les organisations de femmes». Dès lors, nous avons jugé nécessaire de regrouper les femmes en Gie et celles qui avaient déjà des Gie, nous avons jugé bon de les former en renforcement de capacité, mais aussi dans la transformation des produits locaux et des céréales. A Diamniadio, la transformation des fruits et légumes est une réalité», a-t-il argumenté.

Djiby GUISSE

Voir aussi

ousmane-sow-000_par8176555_0

Mort d’Ousmane Sow, le sculpteur de l’esprit et de la matière

Rfi.fr- Le sculpteur Ousmane Sow, surnommé « l’Auguste Rodin du Sénégal », est mort ce …