téléchargement

LUTTE CONTRE LA MALNUTRITION ‘’Bon départ’’ pour renforcer la nutrition des femmes

2/3 des filles vivant dans 7 régions du Sénégal auront accès à une meilleure nutrition grâce à l’initiative ‘’Bon départ’’ lancée, hier, à Notto Diobass (Thiès) par l’Initiative pour les micronutriments (MI), avec le soutien du Gouvernement du Canada.

Un milliard de femmes et de filles dans le monde sont sous-alimentées. Au Sénégal, la carence en fer matérialisée par une anémie touche 60% des femmes et des filles. Pour freiner l’expansion de la malnutrition, le Canada à travers MI a lancé l’initiative ‘’Bon départ’’, une plateforme d’investissement novatrice ayant pour objectif d’améliorer la nutrition pour 100 millions de femmes et de filles d’ici 2020. Au Sénégal, l’Initiative Bon départ a été lancé hier à Notto Diobass (Thiès) Prévu pour 5 ans, ce programme va toucher 2/3 des adolescentes dans 7 régions du Sénégal. Financé à hauteur de 1,7 millions de dollars Canadien soit près de 800 millions FCFA ‘’Bon départ » va d’abord à réduire le nombre de cas d’anomalies du tube neural chez les nouveaux nés tel que le spina-bifida (malformation congénitale). Ce n’est pas tout. Selon Joel Spicer directeur de IM, plus de 1,2 millions d’adolescentes recevront jusqu’en 2020 des comprimés de fer et d’acide folique dans les écoles des régions de Dakar, Kaolack, Kolda, Saint Louis, Sédhiou, Thiès et Ziguinchor. Aussi des centaines de milliers de femmes et d’adolescentes pourront-ils bénéficier de la farine de blé fortifiée.

Abondant dans le même sens, le ministre en charge du développement international de la francophonie et du Canada, Marie Claude Bineau a indiqué qu’une meilleure nutrition est un puissant levier pour générer d’importants changements dans la vie et l’avenir des filles, des femmes et de leurs enfants, et éventuellement dans l’ensemble de la société. ‘’Nous sommes en 2016 et il y encore un milliard de femmes et de filles à travers le monde qui souffrent de malnutrition. Le Canada reconnaît l’importance d’investir dans des initiatives comme Bon départ pour changer le statu quo des femmes et des filles à travers le monde « , a dit Marie-Claude Bibeau.

A signaler qu’avec 75 millions de dollars en soutien d’ancrage déjà investis par le Gouvernement du Canada, MI lance des programmes dans neuf pays à travers l’Afrique et l’Asie qui atteindront 50 millions de femmes et de filles d’ici 2020.

M BA

Voir aussi

300x125_0796400d550632a1316d1cd91420f0fb787478f8

Un cas d’infertilité dû à la tuberculose

On pense souvent aux répercussions de la tuberculose sur les voies respiratoires. Mais, mal soignée, …