SOCIETE

LUTTE CONTRE LA MENDICITÉ 715 enfants retirés de la rue

  • Date: 22 septembre 2016

Le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Mme Mariama Sarr, a fait le point sur le retrait des enfants de la rue, lancé officiellement depuis le jeudi 30 juin dernier. A ce jour, 715 enfants ont été retirés de la rue. L’évaluation a été faite, hier, par le directeur des droits, de la protection de l’enfance et des groupes vulnérables, Niokhobaye Diouf.

Faisant le bilan de l’opération de retrait,  le directeur des droits, de la protection de l’enfance et des groupes vulnérables, Niokhobaye Diouf, a relevé une importante baisse des enfants dans la rue au cours des dernières opérations ayant comme résultat le changement de décor perceptible dans les grandes artères de la capitale. A ce jour du 21 septembre, le  ministère a procédé au  retrait de 715 enfants de la rue. 668 mômes ont été retournés à leurs familles et 47 enfants sont toujours au Centre Ginddi. Selon M. Diouf, depuis le démarrage des opérations soutenues par la Brigade spéciale des mineurs, des acteurs de tous bords se sont joints à la décision du gouvernement sénégalais pour féliciter sa démarche salvatrice qui restaure les droits et la dignité de l’enfant. Le ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfance a pris des mesures d’accompagnement, dont l’octroi d’un appui d’environ 2 millions 425 mille de nos francs,  en ressources financières et en denrées alimentaires, aux familles et « daaras » des enfants concernés. Chacun des 15 «Serigne daara» identifiés a reçu 75.000 Fcfa. De même, les 26 familles présentes au centre « Ginddi » ont obtenu chacune 50.000 Fcfa.  Ce n’est pas tout, des denrées alimentaires et autres leur ont été offertes. Il s’agit de 3550 tonnes de riz, 828 savons, 280 litres d’huile, 280 Kg de sucre et 11 tonnes de litres d’eau minérale.

Récemment, le ministre Mariama Sarr a assuré que les familles concernées par la mesure seront enrôlées dans le programme de Bourse de sécurité familiale et en même temps prises en charge par le projet « Réinsertion des enfants de la rue » du village Sos d’enfants, financé par l’Union européenne (Ue).  En attendant, M Diouf a invité les acteurs de la société civile et les leaders religieux, à accompagner le gouvernement dans cette décision qui, dans ses principes, garantit l’intérêt supérieur de l’enfant, l’accès aux offres de services d’éducation, de santé et de protection pour tous les enfants. Il a juré que l’Etat ne fléchira pas et que les opérations de retrait des enfants de la rue vont se poursuivre, puis que le Comité qui en a la charge va investir aujourd’hui encore les artères de la Capitale en vue de retrouver d’autres petits, en compagnie ou non de leurs parents. A signaler que le Comité pour le retrait d’urgence des enfants de la rue est composé du ministère de la Femme, de celui de la Justice, de l’Unicef, de World Vision, de la Société civile, des Villages d’enfants Sos, de la Croix-Rouge et d’autres organisations qui œuvrent pour la protection des enfants.

Rahmatoulahi Bouchra KEBE

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15