Accueil / SANTE / Lutte contre la mortalité maternelle : Un plan d’actions multisectoriel préconisé à Fatick

Lutte contre la mortalité maternelle : Un plan d’actions multisectoriel préconisé à Fatick

La région de Fatick va vers l’élaboration d’un plan d’actions multisectoriel pour réduire le taux de mortalité maternelle et infanto-juvénile. Le médecin-chef de région, Mouhamadou Traoré, a déclaré que l’Enquête démographique et de santé (Eds 2013) a révélé que le taux de mortalité maternelle y tourne autour de 365 décès pour 100.000 naissances vivantes et celui de la mortalité infanto-juvénile est de 62 pour 1.000 naissances. Dans ce cadre, une réunion du Comité régional de développement (Crd) consacrée au plaidoyer sur la croisade contre les décès des mères et des enfants s’est tenue le 3 février à la gouvernance de Fatick. Lors de cette rencontre, Dr Maty Diagne Camara de la Direction de la santé de la reproduction et de la Survie de l’enfant (Dsr/Se) a relevé que le Sénégal a fait beaucoup d’efforts dans la réduction des taux mortalité maternelle et néo-natale. Mais, pour atteindre les Objectifs de développement durable (Odd), les gaps doivent être comblés.

« La santé, à elle seule, ne peut pas résoudre les décès des mères et des nouveau-nés. Il faut une implication de l’ensemble des secteurs. Il faut une approche multisectorielle dans la région mettant en synergie l’ensemble des forces et les ressources disponibles », a-t-elle soutenu. A ce niveau, les collectivités locales ont un rôle important à jouer « parce que la santé est une compétence transférée et les collectivités locales peuvent appuyer le secteur de la santé pour trouver des solutions à certains goulots d’étranglement ». A noter qu’une réunion sur la planification opérationnelle annuelle en santé a précédé celle consacrée au plaidoyer sur la lutte contre la mortalité maternelle et celle infanto-juvénile.

Lesoleil

À voir aussi

Macky Sall chante la Cmu à l’Onu « Le taux est passé de 20 à 47% en 3 ans »

En marge de la 72e Assemblée générale des Nations-Unies, le président Sall n’a pas manqué …

Planification familiale à Louga Les épouses des émigres n’en veulent pas

A Louga, les femmes des émigrés sont gênées quand on leur parle de planification familiale. …