1471959000785-2

LUTTE CONTRE LE PALUDISME Les Lions offrent 200 moustiquaires au village-pilote de Deny Biram Ndao

Le village pilote de Deny Biram Ndao, situé dans la commune de Sangalkam, qui accueille des enfants de la rue et ceux sortis des prisons, a reçu un important lot de moustiquaires imprégnés offert par le Lions Club Dakar Téranga.
Le village pilote de Deny Birame Ndao est une bouée de sauvetage pour les enfants en situation de rue. Situé dans la commune de Bambilor, ce centre accueille, éduque et forme les enfants de la rue en vue d’une réinsertion sociale. Créé en 2008, ce village prend en charge actuellement gratuitement 98 enfants récupérés dans la rue ou des prisons.
Ledit centre fonctionne avec des dons, offre aux gamins composés en majorité de jeunes enfants en fugue une seconde chance en apprenant des métiers tels que la menuiserie, l’électricité, le bâtiment, le maraîchage, entre autres.
A l’entrée du village, un charmant endroit au sable fin niché au cœur de Déni Biram Ndao. Ici le job c’est la promotion, la protection et la prise en charge des enfants en situation de rue. Tout un dispositif d’accueil est mis en place pour éduquer, enseigner et former ces jeunes en vue de leur redonner confiance et d’assurer leur retour en famille. A l’entrée du village, le visiteur est frappé par un charmant endroit au sable fin niché au cœur de Déni Biram Ndao. Le centre fait face à droite à des huttes en pailles bâchée. A l’intérieur, le décor est simple, mais très propre. Des matelas fins (merre gadou en wolof) sont disposés dans le sens de la longueur des deux côtés de la tente. Une moustiquaire est accrochée au-dessus de chaque couchage.
Devant chaque matelas est posée une maille qui sert de valise aux enfants pour garder leurs affaires personnelles. Une grande salle de classe qui ressemble fortement à un jardin d’enfant est dressée sur l’aile gauche du village. Très colorée, la salle accueille les enfants avec un décor de rêve. Des tables bancs au milieu, une grande bibliothèque en arrière-plan où est niché un imposant téléviseur (écran plat).
Le village-pilote du Lac Rose vit des dons de ses partenaires, en première ligne le Lions Club Dakar qui vient de lui offrir 200 moustiquaires imprégnés pour se prémunir du paludisme. Le village a besoin de ces dons pour son fonctionnement. La prise en charge des enfants est très coûteuse, informe le responsable du village pilote Afrique Chérif Ndiaye, très dévoué à la tâche.
Embouchant la même trompette, Arona Oumar, président de Lions club Dakar Teranga justifie ce don par la rupture nationale de moustiquaires. ‘’Mais sachant l’importance de ces moustiquaires, nous nous sommes mis à la tâche pour les trouver pour le bien être de ces enfants’’, a-t-il dit, ajoutant que le bien être de la jeunesse fait partie des défis du centenaire de Lions club international.

Voir aussi

telechargement-15

Gamou 2016 : Al Amine plaide l’équipement de l’hôpital Abdoul Aziz Dabakh de Tivaouane

C’est une doléance formulée hier, en marge du comité régional de développement en vue du …