Accueil / Education / Lutte contre la triche : les dispositions des autorités académiques

Lutte contre la triche : les dispositions des autorités académiques

Il sera question pour le Baccalauréat 2015 une introduction dans le module d’affectation des correcteurs un dispositif de réduction des distances parcourues par les correcteurs.

L’Office du Bac informe qu’une gestion automatisée de la répartition des copies par correcteur et de l’impression des bordereaux de remise des copies sera mise sur pied. Informant que la défunte session a enregistré seulement 50 cas de fraudes dont une bonne partie par le téléphone portable, Babou Diakham, directeur de l’Office, annonce encore des mesures dissuasives pour les candidats fraudeurs sur l’ensemble de deux sessions.

Le renforcement de la surveillance par la motivation des surveillants,  l’augmentation de l’effectif des forces de l’ordre dans les centres et l’interdiction des téléphones portables même éteints et des montres connectées dans l’enceinte des centres d’examen seront de mise pour le Bac 2015.

«Les candidats sont informés que toute fraude ou tentative de fraude entraîne des suites disciplinaires à l’encontre des coupables et des complices. De plus, sera sanctionné tout comportement de nature à perturber l’examen ; que ce comportement ait lieu à l’intérieur ou aux abords du centre », a relevé M. Diakham.
Pour le Cfee, le directeur des Examens et Concours, Amadou Moctar Ndiaye, informe que « 17 334 surveillants ont été mobilisés. Chaque salle aura 2 surveillants. Chaque centre aura au moins 2 secrétaires. Ce qui fera 3 098 secrétaires seront dépêchés sur les centres d’examens ».
Sud quotidien

À voir aussi

Audition des présumés fraudeurs au Bac

L’audition au fond des personnes inculpées dans cette vaste opération de fraude au Bac, entamée …

Fuites Bac: 42 prévenus devant le juge

L’enquête préliminaire bouclée et les mis en cause inculpés, certains placés sous mandat de dépôt …