24 avril, 2014
Accueil » ACTUALITES » LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT D’ARGENT : Amina Touré réaffirme la volonté du gouvernement de faire revenir les deniers publics détournés
LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT D’ARGENT : Amina Touré réaffirme la volonté du gouvernement de faire revenir les deniers publics détournés

LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT D’ARGENT : Amina Touré réaffirme la volonté du gouvernement de faire revenir les deniers publics détournés

La 18 éme Réunion Plénière de la Commission Technique du Giaba a été ouverte, hier, par le Secrétaire Général du ministère de l’Economie et des Finances Ngouda Fall Kane. Ce dernier a, dans son allocution, précisé que les Etats, face aux différentes menaces, doivent unir leurs forces et moyens et renforcer leur coopération, seul instrument fédérateur, en matière de Lutte Contre le Blanchiment d’argent et le Financement du terrorisme (LBC/FT). Le représentant du ministre de la justice Aminata Touré a, quant à lui, réaffirmé au Giaba leur volonté d’aller au bout de faire revenir les deniers publics détournés.
La 18eme réunion plénière de la commission Technique du Giaba coïncide avec le bouclage de la première phase des évaluations mutuelles du dispositif de LBC/FT. Le plan stratégique 2011-2014 sera donc mis en œuvre, à partir de ce moment et reposera sur six principaux axes d’intervention, selon Abdullahi Shehu DG du Giaba.

Ce bouclage, selon Ngouda Fall Kane, ne doit pas amener les pays membres du Giaba à baisser les bras mais plutôt, à redoubler d’effort, afin de préserver nos économies contre le fléau mondial. Il ajoute ainsi que « face à ces différentes menaces, nos Etats doivent, au delà de la mise en place de dispositifs efficaces, harmoniser leurs stratégies, unir leurs forces et moyens et renforcer leur coopération par le bais du Giaba qui est le seul instrument fédérateur en matière de LBC/FT dans la sous région ». Le secrétaire Général du ministère de l’Economie et des Finances a, par ailleurs, noté que le Giaba doit ainsi continuer assurer son rôle, dans la réflexion stratégique en matière de LBC/FT, afin d’être au fait des nouvelles actions initiées dans ce domaine au plan international.

Le directeur de Cabinet du Ministre de la Justice, Amadou Baal a notifié au Giaba : « nous relèverons le défi de la bonne Gouvernance et de la transparence financière. Les deniers publics seront protèges et préservés. Ceux qui en ont illégalement profité et abusé rendront compte. A tout prix, force restera a la loi ». Pour lui, le régime actuel entend faire de la lutte contre le LBC/FT un axe central de sa politique de bonne gouvernance. « Cette option fondée sur l’Etat de droit est irréversible. Les institutions judicaires assumeront pleinement leur rôle en toute indépendance et impartialité. En toute circonstance, la loi sera dite sans faiblesse et sans excès. C’est la voie nécessaire pour atteindre le progrès et changer qualitativement le quotidien des populations qui ont déjà eu à consentir tant de sacrifices », dira-t-il.

Le représentant du ministre a aussi assuré au Giaba que le Sénégal continuera à jouer son rôle dans la mobilisation internationale pour la lutte contre la criminalité financière. Il a également noté que suite à la situation examinée au Sénégal en matière de LBC/FT, des mesures ont été prises et des efforts aussi qui seront poursuivis.

Mamadou DIOUF

REWMI QUOTIDIEN