Accueil / SANTE / Lutte contre le cancer du col de l’utérus : Yeumbeul doté d’un centre de dépistage

Lutte contre le cancer du col de l’utérus : Yeumbeul doté d’un centre de dépistage

Face à l’ampleur des dégâts causés par le cancer du col de l’utérus chez les femmes, l’association Prévenir veut participer activement à la réduction de ce fléau. C’est dans cet élan qu’elle a mis sur pied un centre de dépistage dans la commune d’arrondissement de Yeumbeul.

Créé en 2011, le centre de dépistage du cancer du col de l’utérus qui se trouve dans la maternité de la commune d’arrondissement de Yeumbeul a permis à plus de 1 500 femmes de se faire dépister et de connaître leur statut. Le président de l’association Prévenir, Dr Abdou Aziz Kassé qui a présenté, ce vendredi, le bilan des activités du centre a soutenu que 21 cas de lésion suspecte de cancer du col ont été décelés. Notamment sept cas finalement confirmés. Aussi, 170 cas de lésion précancéreuse du col ont été enregistrés dont 164 traités sur place par cryothérapie.

Il confie que, en plus du dépistage, le centre s’est donné pour mission d’informer et de sensibiliser les femmes sur les mesures à prendre pour la détection précoce du cancer du col de l’utérus afin d’éviter sa propagation. Le choix de Yeumbeul pour abriter le premier centre de dépistage n’est pas fortuit, précise le président de l’association. Selon lui, ‘le diagnostic fait au niveau de cette partie de la région de Dakar classe le cancer du col de l’utérus en deuxième position des maladies qui touchent le plus les femmes. De nombreuses femmes sont victimes de cette pathologie et ne savent pas quels en sont les signes, les manifestations et les mesures préventives’.

D’après Dr Abdou Aziz Kassé, cette maladie qui s’attaque à l’appareil génital de la femme reste un sujet tabou dans la banlieue dakaroise. ‘La majorité de mes patientes proviennent de cette partie de la capitale, elles arrivent souvent à hôpital en phase finale. C’est pourquoi, nous avons ressenti le besoin d’ouvrir un centre de dépistage au cœur de la banlieue en vue de faciliter à nos patientes l’accès aux soins de santé’, a-t-il renseigné. Le docteur Abou Aziz Kassé a tenu à rappeler que le cancer du col de l’utérus continue à faire des ravages chez la gent féminine. En effet, selon lui chaque année, plus de 83 % de ces malades sont diagnostiqués en Afrique. ‘Les Papilloma virus sont responsables des 500 000 nouveaux cas annuels de cancer du col de l’utérus. Ils y atteignent une population jeune. Leur mort entraîne une perte de productivité économique pour nos pays et des désordres sociaux majeurs pour les familles’, se lamente-t-il. Aussi, pour lutter efficacement contre le cancer du col de l’utérus, il a invité l’Etat à orienter sa politique de prise en charge sanitaire vers la construction de centres de dépistage équipés dans tous les coins et recoins du Sénégal.

Réduction de la progression en banlieue

La maternité de Yeumbeul est la seule structure de Dakar à disposer d’appareil de colposcopie et de cryothérapie. A cet effet, infirmiers et sage-femmes exerçant dans cette structure ont été formés aux techniques d’utilisation des matériels de dépistage du cancer du col de l’utérus par des spécialistes en cancérologie. Ce, en vue de les amener à prendre en charge les patients afin d’éviter et/ou de réduire la progression de ce type de cancer dans la banlieue.

La maîtresse sage-femme de ladite maternité, Diougouna Cissokho Sakho, confie par ailleurs qu’elle et son équipe sont désormais en mesure d’organiser des séances de sensibilisation et de dépistage de leurs patients sans avoir recours aux spécialistes.

Paule Kadja TRAORE

Walf

À voir aussi

Ebola en Rdc : Le Sénégal en état d’alerte !

Les autorités sanitaires du pays sont en état d’alerte maximale. Le ministère de la santé …

Santé : « And Geusseum » déclenche 72 heures de grève

L’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé (Asas/Sutsas-Sudtm) « And Geusseum » le syndicat déroule son troisième …