Accueil / SOCIETE / LUTTE CONTRE LE TERRORISME L’Ais sensibilise les chefs religieux du Ndiambour

LUTTE CONTRE LE TERRORISME L’Ais sensibilise les chefs religieux du Ndiambour

 

 En croisade contre le terrorisme, l’Association Islamique pour servir le Soufisme (Ais) a entamé une caravane de la prière pour la paix et la sécurité au Sénégal. Après Touba, où ils s’étaient rendus, jeudi dernier, ils ont fait escale, hier, dans la capitale du Ndiambour pour y rencontrer les chefs religieux.

 « L’Association regroupe toutes les confréries du Sénégal. Chaque confrérie à un représentant dans cette association, cela prouve qu’il n’y a pas de distinction entre les différentes confréries du Sénégal. Nous sommes soudés. Nous avons en commun la même religion qui est l’Islam  et nous défendons la même cause qui est de combattre toute personne ou groupe de personnes qui tenteraient de saboter ou d’attaquer à cette religion », soutient Serigne Mame Cheikh Mbacké Khadim Awa Bâ au Khalife Général de la famille Omarienne, Thierno Bachir Tall. Au programme, des récitals du Saint Coran, des visites aux chefs religieux et rencontres avec les autorités administratives. Regroupés au sein de l’Association Islamique pour servir le Soufisme (Ais), ses membres se proposent de sensibiliser, à travers la parole et la prière, sur les fléaux actuels que sont l’insécurité et le terrorisme.

Dans une courte réponse, Thierno Bachir Tall s’est dit en phase avec les autres chefs religieux du pays. « Tout ce qu’ils disent de bien, je suis avec ce qu’ils n’ont pas dit, je ne l’ai pas dit », déclare-t-il. Le Khalife général de la famille Omarienne a formulé des prières pour les caravaniers.

Après Touba où ils étaient reçus, jeudi dernier, par le Khalife Général de Mourides, ces derniers ont fait cap sur Saint-Louis. Ils vont faire le tour des différentes familles religieuses du pays. Une dizaine de petits-fils de chefs religieux issus des foyers religieux du pays sillonnent, depuis quelques jours, le pays pour prêcher la bonne parole.

Sidy THIAM

Share This:

À voir aussi

COMMERCIALISATION ILLEGALE DE PEAUX D’ESPECES EN VOIE DE DISPARITION-  La Direction des Eaux et Forêts réclame 20 millions aux prévenus

20 millions de francs, telle est la somme que la Direction des Eaux et Forêts …