SOCIETE

LUTTE CONTRE LE TERRORISME- Un expert plaide pour le renforcement de la formation des  policiers et gendarmes

  • Date: 3 février 2016

 La menace terroriste est réelle. C’est la raison pour laquelle, le commissaire de Police divisionnaire, Jean-Luc Gonzalès, attaché de sécurité intérieure à l’Ambassade de France au Sénégal, a plaidé, hier mardi, pour le renforcement de la formation des policiers et gendarmes sénégalais pour lutter contre ce fléau.

Pour lutter contre le terrorisme dans notre pays, le commissaire de Police divisionnaire, Jean-Luc Gonzalès, attaché de sécurité intérieure à l’Ambassade de France au Sénégal, a plaidé, hier mardi, pour le renforcement de la formation des policiers et gendarmes sénégalais. Ce, dit-il, pour pallier à la difficulté de protéger les frontières du pays qui sont vulnérables à cause de leur manque de relief.  S’exprimant lors de l’ouverture de la 4e réunion du comité de pilotage du projet du Fonds de solidarité prioritaire dénommé PACT (Plan d’action contre le terrorisme), il a indiqué que : « Les frontières du Sénégal sont difficiles à protéger à cause de leur manque de relief à savoir des montagnes ou des collines pour le séparer des pays frontaliers qui sont menacés ». Selon lui, seuls des services sénégalais mieux formés seront à même de faire face à cette menace. Le commissaire a aussi déclaré qu’il est important de mettre en place des dispositifs de sécurité solides au Sénégal et dans chaque pays pour une organisation africaine forte contre le terrorisme. Il a rappelé que notre pays est bordé par la Mauritanie au Nord et à l’Est par le Mali, deux pays touchés respectivement en 2010 et 2015 par des attaques terroristes.

Abordant la mise en œuvre du PACT, le commissaire divisionnaire a renseigné que c’est dans le sens de développer des capacités d’anticipation et de prévention du fait que le risque terrorisme  est réel. Toutefois, la 4e réunion du comité de pilotage du projet du Fonds de solidarité prioritaire dénommé PACT (Plan d’action contre le terrorisme) permettra, selon lui, de faire l’évaluation des actions menées en 2015 et de mettre en place le calendrier 2016 des activités pour optimiser les cohérences et les perspectives à venir. Elle vise aussi à renforcer la coopération régionale et à améliorer les capacités des policiers, gendarmes et magistrats intervenant dans le combat contre le terrorisme. L’ouverture de cette réunion s’est déroulée en présence du ministre sénégalais de l’Intérieur et de la Sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo, et de Jean Félix-Paganon, ambassadeur de France au Sénégal. Face à la menace terrorisme, le Sénégal et la France ont décidé de faire front commun. Les deux pays ont mis en place en novembre 2013, pour une durée de trois années, un Plan d’action de lutte contre le terrorisme (PACT). Ce projet d’une valeur de 460 millions de francs Cfa, financé par le Fonds de solidarité prioritaire du ministère français des Affaires étrangères a été conçu au Sénégal pour un dialogue et une concertation permanente avec les différents services.

C. M. SARR

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15