ECONOMIE

LUTTE CONTRE L’EXODE RURALE A BIGNONA- Mamina Kamara lance un projet agricole de près de 50 millions de francs Cfa

  • Date: 8 juin 2015

 Ils sont nombreux, les jeunes qui ont abandonné leur village d’origine pour rejoindre la capitale sénégalaise où se rendre en Gambie à la recherche de travail. Cette situation a fini par mettre mal à l’aise le président du conseil départemental de Bignona, Mamina Kamara qui refuse de voir son département se vider de sa jeunesse. Pour y remédier, il a procédé ce dimanche, à Bessire, au lancement d’un projet agricole d’une valeur de près de 50 millions de nos francs.

C’est un projet d’Appui à la création d’une activité de  maraichage et d’une coopérative de produits agricoles biologiques qui vient d’être lancé, hier, à Bessire par le conseil départemental avec ses partenaires. Ce projet dont le coût global avoisine les 50 millions de francs Cfa est le fruit du partenariat entre le département de Bignona, le conseil général de Provence- Alpes- côte d’Azur (Paca) et la fondation Raja. Selon Mamina Kamara, président du conseil départemental de Bignona, ce projet est d’une importance capitale pour l’ensemble des populations du département. Dans son allocution, M. Kamara a d’abord rappelé le contexte de la mise en place de ce projet. «Depuis deux décennies, la pluviométrie a considérablement baissé en Casamance, entrainant le changement des écosystèmes. Malgré l’humidité qui caractérise le climat et la densité de la forêt dans le Blouf (arrondissement de Tendouck), la remontée du sel a détruit considérablement les rizières», a-t-il indiqué. Ce phénomène a poussé les jeunes filles comme garçons à quitter leur village d’origine pour trouver refuge dans les grandes agglomérations, histoire pour eux de trouver du travail, afin de satisfaire leurs besoins. «Les jeunes sachant que la terre ne nourrit plus le paysan, ont emprunté le chemin de l’exode. Ces bras valides qui faisaient la fierté des villages, ont investi les villes, par vagues successives, à la recherche d’un mieux-être. Certains ont même traversé les mers, tentés par les sirènes de l’aventure. Du coup, nous nous sommes éloignés des productions record des années passées», dixit Mamina Kamara, pour qui, il n’est plus question de laisser le département se vider de ses jeunes. C’est dans ce contexte qu’est né ce projet. «L’Ong Icd/ Afrique, soutenue par la fondation Raja et le conseil Paca, a eu une idée lumineuse de venir soutenir les femmes qui triment pour subvenir à leurs besoins primaires d’alimentation. Elles doivent aussi faire face à l’entretien de leurs enfants et aux frais qu’occasionnent leurs études», précisra Kamara. Ismaïla Djiba de l’Ong Icd/Afrique a, quant à lui, tenu d’abord à rappeler les axes principaux de ce projet qui sera axé sur l’agriculture, l’élevage, la transformation, ainsi que sur les formations dans ces domaines.

Les populations ont salué cet engagement du président du conseil départemental de faire de Bignona un département émergent, à travers l’agriculture. De Tendouck à Bessire, femmes et jeunes se sont engagés à travailler la terre, afin de sortir le département de la pauvreté.

Abdourahamane DIALLO

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15