Accueil / SANTE / Lutte contre les maladies liées aux inondations Eden injecte plus d’un million de F CFA

Lutte contre les maladies liées aux inondations Eden injecte plus d’un million de F CFA

L’ONG Eden a offert des moustiquaires imprégnées et des kits en détergent aux couches vulnérables de la banlieue. Un programme qui va être élargi jusqu’à Rufisque et d’autres localités frappées par les inondations.

L’objectif visé par Eden et de ses partenaires est de faire face aux maladies liées aux inondations qui affectent plusieurs familles pendant la saison des pluies. D’après Omar Fall, coordinateur du projet dans la banlieue,  « l’Eden ne va pas baisser les bras pour apporter assistance aux populations victimes de la stagnation des eaux de pluie. Les moustiquaires ont été distribuées à plus de 250 familles dans la commune de Pikine Est où la cérémonie de remise avait été tenue, en présence des responsables du service d’hygiène, afin de lutter contre les maladies liées aux inondations. Il va falloir sensibiliser d’abord les populations par rapport aux conséquences du paludisme et autres maladies », explique monsieur Fall. Selon lui, « les kits distribués s’élèvent à plus d’un million de francs CFA. Ce sont les familles vivant dans des zones menacées par les eaux qui peuvent être source de maladie en cette période de l’hivernage, qui ont été câblées. Le choix porté sur la commune de Pikine Est pour démarrer le premier geste, témoigne qu’Eden, qui défend les causes des enfants et des femmes, reste préoccupé par la situation que les Sénégalais sont en train de vivre », dira-t-il. Il faut signaler que des délégués des quartiers, des imams et des  « Bajenu Gox  » étaient présents lors de la cérémonie de distribution des dons. Le maire de la localité avait été représenté. Selon une des bénéficiaires de ces kits interrogée par Rewmi, « le geste d’Eden est venu à son heure. Les populations cohabitent avec les eaux de pluie stagnantes depuis l’année dernière. Il y a un risque pour les enfants qui jouent aux alentours des points bas. Les dons reçus vont nous permettre de vivre sans inquiétude ».

Ce n’est pas la première fois que l’organisation Eden a fait des gestes du genre pour contribuer à l’amélioration des conditions de vie des habitants qui vivent dans des quartiers périphériques de la banlieue. Omar Fall et de ses camarades ont rappelé à l’occasion de la cérémonie que « la devise de l’organisation est de lutter pour le bien-être des enfants, des femmes et les couches les plus défavorisées ».

Sada Mbodj

 

À voir aussi

Financement de la santé Le chef de l’Etat promet de porter le budget à 15 %

 Enquête- Le président de la République a décidé, hier, de porter le budget de la …

Recrudescence du paludisme à Kolda 241 femmes enceintes touchées en 2017

  Le paludisme refait surface à Kolda. Rien qu’au 3ème trimestre de 2017, 241 femmes …