Accueil / SANTE / Lutte contre le paludisme- La Chine offre au Sénégal des antipaludiques d’un montant de 2 milliards

Lutte contre le paludisme- La Chine offre au Sénégal des antipaludiques d’un montant de 2 milliards

Le Sénégal a reçu, hier, de la part du gouvernement chinois, un don de médicaments antipaludéens, d’une valeur de près de 2 milliards de francs CFA. Ce don entre dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique national de lutte contre le paludisme.

Ce don de médicaments antipaludiques va contribuer, dans une large mesure, à l’atteinte de l’objectif de pré-élimination. Il s’inscrit aussi dans le renforcement de l’appui constant du gouvernement chinois à la lutte contre le paludisme au Sénégal. « Il s’agit de 124 830 boites de 9 comprimés chacune de Duo Cotecxin, qui est un antipaludique efficace, considéré comme un cadeau de la médecine traditionnelle chinoise au monde entier et qui est très apprécié par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui travaille activement à sa généralisation », a fait savoir l’ambassadeur de la République de Chine, Zhang Xun.

Selon lui, depuis longtemps, la Chine soutient les efforts du gouvernement sénégalais visant à lutter contre le paludisme. Ainsi, dans le cadre du Forum sur la Coopération sino-africaine (FCSA), la Chine a offert des médicaments antipaludéens au Sénégal pendant dix ans consécutifs. « Nous avons installé en 2009 un centre de recherche anti-paludisme au centre hospitalier national de Pikine et offert, à deux reprises, des appareils médicaux », a expliqué M. Xun.

L’Ambassadeur d’assurer : « Nous allons ensemble travailler à renforcer la coopération sur la santé publique de sorte à appliquer pleinement les acquis du Sommet de Johannesburg du Forum sur la coopération sino-africaine et approfondir le partenariat de coopération stratégique global sino-sénégalaise ».

Le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Action sociale, Ibrahima Wone, de son côté, de noter que l’intérêt de ce médicament repose sur son utilisation dans la prise en charge du paludisme simple, et en traitement relais des cas de paludisme grave, et que le Duo Cotecxin est indiqué dans les zones de pré-élimination /élimination du paludisme, compte tenu de la durée de vie de la pipéraquine qui la compose. « Elle est utilisée dans ces zones pendant les investigations de cas au Nord du Sénégal (une zone où le paludisme tend à disparaître), dans le but de rompre la chaîne de transmission », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), Dr Omar Sarr, de rappeler que la pérennisation du financement de la lutte contre le paludisme reste un défi majeur à relever pour atteindre les objectifs du plan stratégique 2016-2020 du PNLP.

Concernant la préparation de la campagne universelle de 2019, le CEO de noter que le même exercice sera fait comme l’année dernière, pour donner plus de 8 millions de moustiquaires aux populations sénégalaises. « La mise en œuvre du plan stratégique de lutte contre le paludisme 2016-2020, a commencé à faire germer des progrès notables », a-t-il fait savoir, ajoutant qu’en termes de morbidité et de mortalité, il est enregistré en 2016 une morbidité proportionnelle de l’ordre de 3, 27% et une mortalité proportionnelle de l’ordre de 2,19%.

Pour M. Sarr, en termes de prévalence du paludisme, poursuit-il, sur les 14 régions du pays, l’Enquête démographique et de santé (EDS-2016) a révélé que les 13 ont une prévalence inférieure ou égale à 1%. Celle-ci est de 2% pour la région de Matam, 3% pour Kolda et 4% pour Kédougou.

Khady Thiam COLY

À voir aussi

Une plante médicinale anti-paludisme en Afrique « Artemisia annua », ou armoise annuelle, est une plante qui pourrait mettre fin à l’épidémie mondiale de malaria

France 24 Cette plante originaire de Chine est utilisée en Asie depuis plusieurs millénaires pour …

Cancer du sein 1000 nouveaux cas par an au Sénégal

Le Sénégal enregistre annuellement 1000 nouveaux cas de cancer du sein chaque année. Ces statistiques …