Accueil / POLITIQUE / Lutte contre le transfert d’élécteurs, chômage, criminalité… Opération commando des partisans d’Amadou Bâ aux HLM Grand-Médine

Lutte contre le transfert d’élécteurs, chômage, criminalité… Opération commando des partisans d’Amadou Bâ aux HLM Grand-Médine

Une forte délégation du staff du Ministre Amadou Bâ, composée de Moussa Fall, Mamy Kâ, et de bien d’autres hauts responsables, a rencontré tout récemment les jeunes de HLM Grand-Médine, aux Parcelles Assainies, dans la banlieue de Dakar.

Reçus par Joseph Ibou Ndour et ses compagnons, ils ont eu pour préoccupation essentielle d’écouter les jeunes pour connaitre leurs doléances et pourvoir, dans la mesure du possible, les solutionner.

Ainsi, ils ont tenu tout de même à déplorer que leur quartier ait souffert d’un sérieux problème de transfert d’électeurs lors des dernières élections législatives. Ils ont interpellé ces jeunes pour leur demander de ne plus accepter cet état de fait de la part du maire Moussa Sy dont la seule préoccupation était de battre le Ministre Amadou Bâ dans son bureau de vote.

Ils ont fait remarquer à leurs interlocuteurs que dans les autres localités des Parcelles Assainies, personne n’ose procéder ainsi. ‘’Il faut que les Hlm Grand-Médine restent aux habitants’’, diront-ils.

Dans le même sillage, il a été demandé aux jeunes du quartier, venus nombreux assister à la rencontre, d’aller s’inscrire sur les listes électorales et de changer la marche des choses.

Auparavant, ces jeunes avaient tenu à dire ce qui les préoccupait vraiment. Bakary Fédior, Mansour Gaye, Djibril Gueye, Mansour Kandji, et bien d’autres, ont évoqué les problèmes de leur localité. Ils sont surtout insisté sur le défaut d’éclairage public, l’insécurité grandissante avec les agressions, le problème de pavage des rues, le chômage grandissant, etc.

Ils ont tenu à faire remarquer que si le ministre les aide, ils n’hésiteront pas à le soutenir lors des prochaines élections.

Dans l’entourage du Ministre, on déplore les obstructions dont ils font parfois l’objet dans le désir de venir en aide aux populations, surtout dans des domaines transférés où la Mairie est compétente.

Toutefois, ils disent privilégier le dialogue et s’atteler à résoudre tous les problèmes à eux soumis. A ce propos, ils n’ont pas manqué aussi de demander aux populations d’harmoniser leurs doléances. Ainsi, sur un site identifié, certains ont demandé qu’il soit transformé en terrain de pétanque alors que les jeunes veulent qu’il soit un jardin public.

Mieux, il a aussi été déploré le fait que les jeunes de Grand-Médine soient absents de la maison des Parcellois où le ministre a érigé son quartier général et où 45 jeunes sont en train d’être encadrés pour des études gratuites de projets afin de bénéficier des 30 milliards mis à la disposition des jeunes et des femmes par le Président de la République, sur le plan national.

Ces jeunes à qui il a été demandé de mieux s’impliquer dans la construction de leur quartier, entendent ainsi initier d’autres rencontres de ce genre et prêter plus d’attention au ministre Amadou Bâ qui habite les Parcelles Assainies depuis 1979 et qui y a fait ses études.

Ils se disent surtout sensibles au fait qu’il privilégie le social sur le politique et investit d’énormes sommes d’argent au profit des populations qui sont aussi encadrées dans le cadre de leurs activités socioprofessionnelles.

Khady T. Coly

À voir aussi

Candidature probable de Khalifa: Le pouvoir a-t-il lâché du lest ? 

Les choses se précisent pour la présidentielle de 2019. Les potentiels candidats en sont à …

Malick Gakou arrêté

Le président du Grand Parti, qui s’était hier rendu au Conseil Constitutionnel pour s’enquérir de …