Accueil / POLITIQUE / M23 à THiès: Youssou Ndour jette le micro de la RTS

M23 à THiès: Youssou Ndour jette le micro de la RTS

On ne connaissait vraiment ce côté « guerrier » de Youssou Ndour qu’on avait toujours connu sous ses habits de chanteur. Le chanteur a tout simplement refusé le micro que la Rts lui tendait, c’était lors du meeting du M 23 à Thies.

On l’avait découvert sous les habits du chanteur et on le savait pas d’un tempéramment bagarreur jusqu’à ces moments où le Président refusa de lui octroyer une licence pour sa télévision. Les moment de refus de sa candidature, ont montré un autre aspect du chanteur qui ne se laisse pas faire. En attestent ces échanges un peu rude avec des forces de l’ordre devant la Division des Investigations criminelles. Il y eut aussi ces moments d’échanges pendant lesquels, il ne répondit pas aux attaques de Souleymane Ndéné Ndiaye, directeur de campagne de Wade, comme pour laisser son directeur de campagne, lui répondre. Parallélisme oblige.

Dans les rassemblements de la place de l’Obélisque aussi, il est apparu sous le visage d’un militant, déterminé, demandant purement et simplement le retrait de la candidature de Me Wade.

Dernière réaction en date, c’est lors du meeting du M 23 à Thies où le leader du mouvement « Fékè ma ci bolé, » Youssou Ndour a refusé jeudi, lors de sa prise de parole de prendre le micro de la Rts qu’on lui tendait. Un refus qu’il explique par le fait que la chaîne n’ait pas voulu lui donner la parole, lors de l’invalidation de sa candidature par le Conseil constitutionnel.

La seconde raison est l’agression de journalistes que le télévision nationale a refusé de relayer. Youssou Ndour estime en effet que le Rts est un outil public qui appartient à la nation sénégalaise. A ce titre, pense t-il, elle doit être impartiale et traiter les citoyens de manière équitable dans le traitement de l’information puisqu’avec le vent de changement qui souffle, les agents doivent pouvoir être à l’aise avec ceux à venir.

source nettali.net

À voir aussi

Le 27 juin 2011, le jour où Karim devait être tué

La charge est lourde et grave. Elle porte les empreintes de Samuel Sarr via son …

Affaires Karim, Khalifa et Imam Ndao: Amnesty International épingle le Sénégal

Dans son rapport sur l’examen périodique universel des Nations-unies, Amnesty international  met en doute l’indépendance …