une aaaaa-1

MACKY À TOUBA Les secrets d’une visite

 Le déplacement du président de la République, hier, à Touba, a surpris plus d’un. C’est dire que les urgences étaient telles que Macky Sall a dû tout laisser pour répondre dare-dare à l’appel du Khalife général des Mourides.

Rewmi l’avait annoncé, depuis belle lurette. Touba a joué un rôle prépondérant sur le dégel des relations tendues entre les Wade et le régime Sall. La visite expresse du chef de l’État met un terme aux difficiles négociations entre Wade et lui. Ils se sont entendus sur tout. Amnistie de Karim, un gouvernement de rassemblement et le respect des accords avec les syndicats notamment le Grand cadre et le Cusems d’Abdoulaye Ndoye.

Karim Meïssa Wade libre en juillet ?

Seulement, on n’en sait pas grand-chose sur l’ensemble des détails, mais une date semble se détacher pour la libération de Karim Meïssa Wade. « Le jour du Leylatoul khadre » coïncidant aux vingt septième jours du ramadan est retenu de commun accord. En termes clairs, un 03 juillet. Les choses n’étaient pas aussi simples pour Macky Sall, coincé entre les dédales politiques de ses encombrants alliés, dont la musique ne lui laissait aucun répit pour entendre les signaux d’appel à l’apaisement. Tout le long du feuilleton de la Crei, dont la mission semble terminer avec l’emprisonnement programmé du fils de l’ancien Président Wade, le Khalife général des mourides avait officiellement demandé au chef de l’État de libérer sans conditions le fils de Wade. Mais l’appel était difficile à entendre pour Macky Sall dont les alliés lui ont dressé un tableau trop sombre pour son avenir, quant à une libération du prisonnier Wade-fils. Maintenant, après le référendum et la froide lecture politique du climat socio-politique, le président de la République s’est mis à l’évidence qu’une paix des braves avec son « père » est une nécessité. Aller à une présidentielle sans Wade serait un suicide pour lui, pour reprendre l’analyste politique Yoro Dia.

Pape Amadou Gaye

Voir aussi

telechargement

Et si on en parlait… AFFAIRES KARIM, PETRO-TIM, OFNAC, REBEUSS Le Macky : un bloc bloqué

Macky est dans un étroit imbroglio. Il est à la pénible épreuve du pouvoir. Il …