Accueil / ACTUALITES / Macky gracie 804 détenus

Macky gracie 804 détenus

Le Chef de l’Etat a fait face à la presse, dans un grand entretien, au palais de la République. Il a été interpellé par un de nos confrères sur les critiques à l’endroit de notre appareil judiciaire. En réponse à ce journaliste, le Président Sall a soutenu que notre justice est belle et bien indépendante. Il n’intervient seulement qu’en tant que président du conseil supérieur de la magistrature. Et, c’est pour parler d’un magistrat qu’on doit affecter, leurs emplois, entre autres sujets. Pour étayer ses propos, Macky Sall a rappelé : « quand je suis venu en 2012, j’ai trouvé un blocage total des réformes judiciaires (la loi organique portant sur la cour des comptes, statut du magistrat,….). Je les ai débloqués. C’est vrai que tout n’est pas parfait dans notre système judiciaire, mais si on doit encore améliorer, on le fera. Vous avez pu constater que notre justice est tout le temps citée en exemple à l’étranger. Cependant, on ne peut pas empêcher aux gens de donner leurs avis ». Sur la question relative à la réforme de la Cour de répression de l’enrichissement illicite, le Président Sall a ajouté : « nous ne sommes pas contre la réforme de la Crei. On écoute tout le monde et on met leurs propositions dans la corbeille. Mais la juridiction d’appel n’est pas universelle. Je dois vous dire que notre justice fonctionne selon des principes de liberté. La preuve,  il arrive parfois que des procureurs perdent leur procès. Pourquoi quand la justice rend une décision on dit que c’est le Président de la République ? On devait même nous remercier pour la Crei. Car, beaucoup de personne sont maintenant prudentes dans leurs gestions ».

Par ailleurs, dans un communiqué parvenu à notre rédaction, le Chef de l’Etat a accordé la grâce à 804 personnes définitivement condamnées pour des infractions diverses, à l’occasion du nouvel an. « Le Président de la République, fidèle à la tradition républicaine et conformément à la Constitution, par décret n°2018-2287 du 31 décembre 2018, a accordé son pardon à 804 personnes définitivement condamnées pour des infractions diverses et incarcérées dans les différents établissements pénitentiaires du Sénégal », a indiqué le Ministère de la Justice. La même source ajoute : « cette mesure de clémence concerne des délinquants primaires, des condamnés présentant des gages de resocialisation, des personnes âgées de plus de soixante-cinq (65) ans, des condamnés gravement malades et des mineurs ».

 

Cheikh Moussa SARR

 

À voir aussi

Nouvel Opus: Laddy Nancy débarque avec «La voie est libre »

L’artiste Laddy Nancy s’est frayé un passage dans le monde musical avec son nouvel album «La …

Elimination provisoire de Karim: Quelle attitude pour Wade ?

Le Pape du Sopi aurait fait savoir qu’il va livrer son ‘’dernier combat’’ politique cette …