images (1)

MACKY SALL À L’OPPOSITION- «  Il ne faut pas réveiller un lion qui dort… »

Le président Macky Sall a porté une réplique à ses adversaires politiques.  En effet,  il a profité de la cérémonie officielle d’inauguration du Pont de l’émergence (Ex Sénégal 92), avant-hier, pour répondre à ses détracteurs.

C’était en réalité un meeting de l’APR à Grand-Yoff. Car, le président de la République, Macky Sall et son Gouvernement, ont démontré qu’ils étaient en campagne électorale. En prélude aux prochaines élections du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (septembre 2016) et législatives (juillet 2017),  il a fait de sérieuses mises en garde à l’opposition. « J’avais dit, à la veille du référendum, que quelquefois, mes adversaires ont envie d’être terrassés. Mais qu’ils attendent mai ou juin 2017,  ce n’est plus loin (il faisait référence aux élections législatives). Je ne parle même pas des élections du Haut Conseil des Collectivités Territoriales. Ce ne sera qu’une séance d’entraînement qui aura lieu dans un mois », déclare-t-il.  Cependant, le chef de l’État lie cette situation aux attaques de ses adversaires.  «Je ne comprends pas ce qui arrive à certains. Tu restes tranquillement dans ton coin, mais ils ne peuvent s’empêcher de t’attaquer, de te lancer des piques, de s’en prendre à toi et de te défier ouvertement. Mais, il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs parce que le temps n’est pas encore venu. Mais qu’ils ne se précipitent pas ; ce n’est plus loin », menace le président de la République avant de donner rendez-vous à l’opposition. « Il y a des gens qui m’attendent dans l’espoir de me battre aux élections, mais qu’ils ne se précipitent pas, le moment va bientôt arriver. Quand quelqu’un est dans son coin, il faut le laisser tranquille. Cela vaut mieux que de s’en prendre à lui. Il ne faut pas réveiller un lion qui dort. Parce que s’il se réveille, il fonce sur toi et te blesse et Dieu sait que je ne veux pas les blesser. J’ai confiance en l’arbitre qui est le peuple. Le peuple nous connaît tous. Il nous a tous goûtés. Je m’en arrête là sinon ils ne vont pas dormir, aujourd’hui. »

 « Un nullard ne peut faire cet échangeur »

Le président de la République, Macky Sall a souligné, samedi, en inaugurant le Pont de l’émergence qu’un tel ouvrage ne peut pas être construit par « un nullard » pour répondre à ses détracteurs. ‘’Li tiouné douko def. Fouma nekh doxantu. Wax defaroul reew’’. «L’échangeur que nous avons construit ici, un nullard ne peut pas le faire », a-t-il dit.  Il a profité de la cérémonie d’inauguration pour répondre à certaines critiques sur son bilan.  « Quand je prenais le Sénégal en avril 2012, la croissance économique était de 1,7 %. Nous sommes partis avec moins de 200 milliards de francs CFA, nous avons travaillé. Est-ce qu’on reste un mois sans salaire? Est-ce qu’on n’a pas diminué le prix des denrées? Est-ce qu’on n’a pas baissé l’impôt des fonctionnaires? entre autres », a lancé le Chef de l’État.  Macky Sall a invité les Sénégalais au travail et à « laisser les amusements ».  «  Il faut qu’on travaille et arrêtons les débats stériles. Aucun pays ne s’est développé avec des débats stériles. Quand tu regardes la jeunesse sénégalaise, on doit avoir peur des défis à résoudre. Il faut assurer l’éducation, la formation», a souligné Macky Sall.

Ibrahima Khalil DIEME

Voir aussi

telechargement-7

ME AÏSSATA TALL SALL  “Le 25 janvier, on passera aux choses sérieuses ”

“Ce renvoi s’explique parce que nous appelons, dans notre jargon judiciaire et de procédure, la …

One comment

  1. Non je ne vous crois pas, arrêtez de faire dire à macky ce qu’il n’a pas dites way!
    Il ne peut se comparer publiquement à un lion « qui dort » quand-même ou à « un nullard »!