Macky Sall et les Lionceaux

Macky Sall aux lionceaux du football «Avec vous, nous pouvons rêver pour les prochaines coupes du Monde»

 Ils sont tombés, face à un grand pays de football : le Brésil. Ce sont des lionceaux conquérants, déterminés, engagés, «fiers d’être sénégalais»  qui ont brillé en Nouvelle Zélande. Hier, le président de la République les a reçus avec tous les honneurs. Un message d’encouragement par le premier supporter de ces jeunes de moins de 20 ans. C’est une somme de 13 millions qu’ils vont empocher, après cette belle quatrième place en Coupe du Monde.

L’attente a été longue. Mais ils ont eu le temps, pour discuter, prier, et se relaxer. Dans la salle des banquets. Macky Sall a honoré les lionceaux du football. Après leurs belles victoires sur les terrains de Wellighton Hamilton, etc.

Des poulains de Joseph Koto qui, sans complexe, ont démontré leurs talents et leur savoir faire. A peine 20 ans, et dans les jambes, cette rage de victoires. C’est pourquoi, le président de la République leur a tenu ce discours : «avec vous, nous pouvons rêver pour les prochaines coupes du Monde.»

Ces jeunes footballeurs se sont retrouvés, en quatrième position. Rejoignant ainsi le Mali, dans ce pool de «grandes équipes de l’Afrique de l’Ouest».

C’est pourquoi, le chef de l’Etat qui avait en face de lui, Joseph Koto, Aliou Cissé, le staff, les fédéraux, des anciens comme El Hadj Malik Sy Souris, a dit «toute sa fierté pour cette belle et brillante prestation de l’équipe nationale du Sénégal». S’adressant à ces porteurs du drapeau national, il leur a rappelé les valeurs fortes du football. Ce «sport qui doit renvoyer à nos projets collectifs», en plus du «parcours remarquable» de l’équipe nationale qui démontre ainsi «la notoriété et l’honorabilité de notre cher Sénégal».

Des jeunes footballeurs qui y «ont cru» et qui récoltent les fruits à la satisfaction de tout un peuple. Ce sont des ambassadeurs du sport qui doivent «œuvrer pour un Sénégal émergent, où il fait bon vivre, un Sénégal à l’image du talent, un Sénégal qui vous ressemble». En outre, Macky Sall a rappelé que le «sport doit transmettre le message de paix, de convivialité dans le cadre de ces échanges avec l’extérieur».

C’est pourquoi, il a demandé au ministre des sports, de mettre «les sélections dans les meilleures conditions de participation et de performances», car le Sénégal est devant des «joutes sportives».

Profitant du mois béni de Ramadan, le président de la République a sollicité des prières, pour que «les objectifs fixés dans le domaine du sport puissent être atteints». Les joueurs, par la voix de leur porte-parole, se disent prêts pour les prochains défis. Ils se sentent «fiers d’être sénégalais et remercient le peuple pour les prières. Car le meilleur reste à venir et il faudra continuer à travailler».

Ndèye DIAW

Voir aussi

arbitre-sngalais

CAN 2017 Malang Diédhiou, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba sélectionnés

L’arbitre central Malang Diédhiou et ses assistants habituels, Djibril Camara et El Hadj Malick Samba, …