ACTUALITE

«MACKY SALL. CONTRE VENTS ET MARÉES» : Un livre aussi important qu’emportant

  • Date: 13 novembre 2015

Le livre du très voltairien journaliste, Alioune Fall, confirme l’enseignement du démocrate Victor Hugo : « le nom grandit quand l’homme tombe ». Celui de Macky Sall a grandi davantage le jour où il « tomba » du Perchoir de l’Assemblée nationale à la suite d’une série de complots flagrants et immondes que la morale publique a refusé de digérer. Lui-même, grâce à un bel esprit d’avant-garde et d’anticipation, a vite eu l’humaine dignité de se démettre à l’applaudimètre de la Nation.

Ce livre est unique. Il ne flagorne pas. Il ne loue pas. Il ne fait aucune apologie. Il narre, informe, révèle et galvanise. Il dit ce que personne n’a dit jusqu’ici. C’est l’immense mérite de son auteur Alioune Fall. Le style est sobre. L’argumentaire est net et digeste. Du jeu du calembour à l’émergence d’oxymores, les images se succèdent et s’unissent en diphtongue pour rendre compte, avec originalité et simplicité, de ce que Macky Sall fut et de ce qu’il fit, de ce qu’il est devenu et de ce qu’est advenu de son triomphe historique contre l’imposture, le 25 mars 2012.

En raison de la pluralité des idées, du style, des cogitations, des analyses, entre autres, dans quelle rubrique classer cet ouvrage ?  Celle de la littérature romantique  en raison du style lamartinien de la narration ? Celle de l’Histoire pour les informations inédites incontournables dans l’approche de la géopolitique récente et actuelle ? Celles de la Science politique par l’analyse involontairement scientifique politique où combines et combinaisons, complots et conspirations sont conjuguées au luxe et au lucre d’un régime d’un régime wadien que le bonapartisme menait irréversiblement à l’abîme ?

Se découvrent dans ce livre ces laquais qui, comme des marionnettes monstrueuses, commençaient déjà à fêter la mort politique de Macky Sall, menant au cœur des Institutions la classe macabre des renégats et des apostasiés.

L’épopée sociopolitique de Macky Sall que livre Alioune Fall avec autant d’originalité enseigne que dans la lutte politique, le fatalisme et la résignation ne sont que l’expression  du défaitisme de ceux qui ignorent que chaque acte est une théophanie qui trace un destin. C’est pourquoi, ce livre est aussi important qu’emportant.  Le lecteur passionné le lit comme un coq qui s’abreuve : il baisse la tête pour lire quelques pages en guise de gorgée, la rehausse pour avaler et cogiter, ainsi de suite. Conséquemment, émotion, colère, révolte, soulagement, joie  et sourire s’unissent en asyndète dans l’esprit et le cœur du lecteur.

En parcourant ce livre-témoignage, celui-ci découvre, sous le plume d’Alioune Fall, qu’en politique, le sens de l’honneur et la foi en la Patrie endiguent tous les actes immondes pour mener à l’apothéose !

En vérité, Macky Sall fut un lion qui a  sauté et rugi parce que blessé.   Il a refusé de se soumettre à un système despotique, celui de Wade, où les servilités viennent, pour survivre, féliciter les ignominies rien que pour satisfaire un vieil homme dépassé et déphasé. Une grande leçon peut ainsi être tirée du livre-témoignage d’Alioune Fall : tous les despotismes sont condamnés par la loi providentielle.

Mais dans son épopée, Macky Sall ne fut pas seul. Ses amis furent à ses côtés. Sa première amie est Marième Faye, son épouse. La complicité, telle qu’illustrée par Alioune Fall, fait de leur amour une préfiguration de l’union de l’âme vers le vouloir divin.

De Marième Faye, les lecteurs découvrent l’authenticité de la femme sénégalaise, dévouée à son époux et prête à tout pour son épanouissement. Dans l’épreuve du combat contre le despotisme et l’imposture, les flux et reflux, les abîmes béants, les calomnies, les coups bas, les tentatives d’humiliation et les conspirations  ne l’épouvantaient point. Elle attise les flammes de la combativité de son époux et le galvanise, refusant comme lui de boire jusqu’à la lie les agonies de la proscription.

Marième Faye a un grand mérite. Par des chansons patriotiques que rapporte Alioune Fall, par de sympathies et cordiales paroles adressées à son lion blessé, elle a participé grandement à la victoire de Macky Sall. C’est un fait et on ne peut rien contre les faits, dussent les adversaires en être offusqués !

Mais Macky Sall a aujourd’hui le pouvoir. Il est à l’œuvre. Il doit, avec le granit et le marbre des grands hommes d’État, s’ériger  en bâtisseur d’édifices, d’infrastructures, d’enceintes majestueuses et d’estrades sublimes et en traceur de destin pour maintenant faire parler son génie politique. Il doit faire contre vents et marées ! N’est-ce pas Alioune Fall ?

Safiétou Diop

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15