Accueil / Education / Macky Sall et Emmanuel Macron vont co-présider la troisième conférence du partenariat mondial pour l’éducation… Le Sénégal à l’honneur

Macky Sall et Emmanuel Macron vont co-présider la troisième conférence du partenariat mondial pour l’éducation… Le Sénégal à l’honneur

Intelligences.Infos Les Présidents Macky Sall du Sénégal et Emmanuel Macron de France co-président, du 1er au 2 février à Dakar, la Conférence internationale de reconstitution des fonds du Partenariat mondial pour l’éducation (GPE). qui se tiendra à Dakar, les 1er et 2 février 2018.

La Conférence de financement du GPE, « Un investissement pour l’avenir », cherche à mobiliser 3,1 milliards de dollars de la part des bailleurs pour la période 2018 – 2020.

A en croire le Directeur de la Formation et de la Communication du ministère de l’Education nationale, Mouhamed Moustapha Diagne, “il s’agit de soutenir l’éducation de 870 millions d’enfants dans 89 pays en développement dans lesquels vivent 78 % des enfants non scolarisés dans le monde.
Pour les pays en développement, l’objectif est qu’ils accroissent leur financement intérieur pour atteindre 20 % de leur budget.

Pour M. Diagne, “ces pays vivent beaucoup de difficultés pour financer le système éducatif avec les investissements sur l’infrastructure, le fonctionnement et la rémunération des indemnités, primes et autres avantages pour les enseignants qui n’hésitent pas à déserter les salles de classes. Au Sénégal on compte quelque 6600 abris provisoires qu’il faut résorber d’ici 2019.

“Ici au Sénégal, dans le cadre du Programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence du secteur de l’Éducation et de la Formation (PAQUET-EF), explique le directeur de la communication du ministère de l’Education, nous avons eu à bénéficier de ces fonds du GPE qui ont permis de construire 200 écoles élémentaires, 20 Blocs scientifiques et techniques (BST) et 5 centres régionaux de formation des personnels de l’éducation. Ce qui veut dire que l’enjeu énorme”.

Avant de conclure : organisée pour la première fois en Afrique, les attentes pour cette conference sont d’autant plus fortes que le développement du capital humain occupe une place centrale dans le Plan Sénégal emergent (PSE). Et on ne peut pas parler de développement du capital humain sans une éducation de qualité”.

À voir aussi

Enseignement supérieur  : vers un accord-cadre entre Dakar et Conakry

Le Sénégal et la Guinée vont mettre en place un accord-cadre de partenariat pour que …

« Les greves cycliques des enseignants cachent d’autres crises »

Pour donner son appréciation de la situation actuelle de l’éducation nationale marquée par des grèves …