Accueil / ACTUALITES / MACKY SALL INVITE À FAIRE DE L’HUMAIN LA FINALITÉ DE LA CROISSANCE

MACKY SALL INVITE À FAIRE DE L’HUMAIN LA FINALITÉ DE LA CROISSANCE

Le président de la République, Macky Sall a plaidé, samedi à Dakar, pour une croissance inclusive tournée vers la satisfaction des besoins des populations et la réduction des inégalités, a constaté l’APS.

 Le chef de l’Etat qui ouvrait les Rencontres économiques de Dakar a souligné que c’est cela qui fonde la stratégie de développement du Sénégal à travers le Plan Sénégal émergent (PSE).
« La croissance n’a de sens que si elle met au centre l’humain. L’humain doit rester au cœur du développement », a estimé le président de la République devant un parterre d’experts et d’étudiants.
Les Rencontres économiques de Dakar axées cette année sur le thème : « Les leviers de la croissance en Afriques » sont organisées par le Cercle des économistes.
« Les produits de la croissance doivent participer à lutter contre les inégalités. La croissance ne peut pas être une mécanique qui tourne sur elle-même, ceux qui ont plus ne peuvent pas continuer à gagner plus et ceux qui n’ont rien à perdre. La croissance doit être inclusive », a martelé le chef de l’Etat, sous les applaudissements du public.
Revenant sur les leviers indispensables pour une croissance durable, Macky Sall a retenu que « la croissance ne peut se faire sans la paix et la sécurité », allusion faite à la situation au Sahel.
L’autre levier de la création de la richesse, selon le chef de l’Etat est « le facteur humain qui est un paradigme indispensable ».
« Aucun pays ne peut se développer sans des ressources humaines de qualité, surtout dans une économie dominée par le savoir et le savoir-faire », a analysé Macky Sall qui a cité l’environnement comme un autre levier de croissance durable donnant l’exemple des changements climatiques.
Par ailleurs, le président de la République a préconisé, pour une croissance durable de « s’adosser sur le capital humain, une gouvernance transparente basée sur la reddition des comptes ».
Convaincu que l’Aide publique au développement ne pas, à elle seule, régler les problèmes de l’Afrique, Macky Sall s’est dit favorable aux Partenariats public-privé (PPP) dans certains projets comme les infrastructures et l’énergie.
Le chef de l’Etat a, en outre, plaidé pour l’accès au crédit pour les entreprises sans tenir compte « des risques en Afrique » et pour l’allégement des « procédures draconiennes de décaissement » qui retardent les Etats et les entreprises.

Share This:

À voir aussi

CONFRONTATION ENTRE LE MAIRE DE DAKAR, LE DAF ET LE CHEF DU BUREAU DU BUDGET Mbaye Touré et Bodian ont mis hors de cause Khalifa Sall

Me El Hadji Diouf a déclaré, hier, que la confrontation entre le Maire de Dakar …