Accueil / SOCIETE / Macky Sall invite à « plus d’ouverture et de générosité » à l’endroit des refugiés

Macky Sall invite à « plus d’ouverture et de générosité » à l’endroit des refugiés

Le président de la République, Macky Sall, a appelé à « plus d’ouverture et de générosité » à l’endroit des réfugiés, dans un discours prononcé lundi à la tribune de la 70e assemblée générale des Nations unies, à New York.

« En tant que terre d’accueil et d’hospitalité, le Sénégal lance un appel à plus d’ouverture et de générosité à l’endroit des personnes forcées de quitter leurs pays pour sauver leur vie », a déclaré le chef de l’Etat sénégalais.

Selon Macky Sall, « la tragédie de la guerre ne peut laisser aucun pays indifférent », d’autant que « la promesse d’un monde meilleur est toujours à notre portée ».

 Si l’on en croit le chef de l’Etat sénégalais, il est possible d’arriver à cette perspective, à condition d’accepter « que le monde est pluriel, que toutes les cultures et toutes les civilisations sont d’égale dignité, et que le changement est la principale dynamique qui façonne la marche de l’histoire ».

« D’autres défis nous interpellent car le monde peine encore à se débarrasser des masques hideux du racisme, de la discrimination raciale, de la xénophobie et de l’extrémisme violent », a relevé le président de la République.

Des êtres humains « sont ciblés, rejetés et violentés, du seul fait de la couleur de leur peau, de leur croyance ou de leur appartenance sociale », a relevé Macky Sall.

« Des travailleurs migrants sont discriminés et exclus des politiques publiques, alors même qu’ils contribuent, à la sueur de leur front, à la
prospérité de leur pays d’accueil », a-t-il également noté.

Il a demandé de garder « une foi collective dans les idéaux de paix, de sécurité », ainsi que dans le développement et le respect des droits de l’homme, se disant convaincu que « la mission première de l’ONU est devenue plus pesante et notre monde plus complexe ».

« Bien que de plus en plus pesante », a fait valoir le chef de l’Etat sénégalais, la mission première de l’Organisation des Nations unies « est de préserver le monde du fléau de la guerre, de créer les conditions nécessaires au maintien de la justice, de favoriser le progrès social et d’instaurer de meilleures conditions de vie dans une liberté plus grande ».

« Soixante dix ans après la création de l’ONU, la paix, qui n’est pas seulement absence de guerre, mais aussi développement et sécurité humaine, reste menacée par la pauvreté extrême, la faim, la maladie et la détérioration sans précédent de l’environnement », a prévenu le président sénégalais.

À voir aussi

Accident sur l’axe Dahra-Louga Un mort et 06 blessés graves

La route a encore tué dans le département de Linguère. Hier, vers les coups de …

Hivernage Des oiseaux granivores ravagent les champs à Linguère

Plusieurs localités du Djoloff sont dans l’inquiétude. En effet, des oiseaux granivores sèment, depuis trois …