ECONOMIE

Macky Sall invite le privé à aller vers les alliances et les fusions

  • Date: 1 juin 2015

 Le président de la République, Macky Sall, a appelé le secteur privé national à aller vers des alliances et des fusions afin de constituer ‘’une dimension critique capable d’aller à la conquête de l’Afrique de l’Ouest’’.

‘’Il y a trop de partis politiques, trop d’associations, trop de syndicats, trops de micro-entreprises, il faut penser aller vers des rassemblements, des regroupements des alliances pour se renforcer’’, a t –il dit à l’ouverture, lundi à Dakar de la 12ème session du Conseil présidentiel pour l’investissement (CPI).

‘’Je suis tout a fait d’accord qu’il faut renforcer le secteur privé national c’est ma conviction, mais il faut également que le secteur privé national se renforce avec des alliances, des fusions parce que des micro-entreprises ne peuvent pas aller à la conquête de l’Afrique de l’Ouest, ce n’est pas possible’’, a suggéré le Chef de l’Etat.

Dans son discours d’introduction, le porte parole du secteur privé national, Mansour Kama avait invité l’Etat à ‘’lever résolument les obstacles qui entravent les performances des entreprises’’.

‘’Il faut que le secteur privé se mette ensemble pour avoir une dimension critique qui vous permette de vous engager sur les chantiers que nous voulons lancer et de faire les travaux dans les délais’’, a indiqué le Chef de l’Etat Macky Sall.

 »On ne peut pas travailler avec des entreprises qui font 3 ans pour faire un R+2, ce n’est pas possible », a t –il ajouté devant le président du Conseil national des employeurs du Sénégal, porte parole du jour du secteur privé national.

‘’A ce niveau on n’est d’accord avec vous qu’il faut modifier les textes mais il faut que le secteur privé fasse sa part des choses pour trouver les moyens de vous renforcer, renforcer l’emploi’’, a dit le chef de l’Etat.

Pour Macky Sall, il s’agit d’être ‘’exigeant avec le secteur privé national afin que les chantiers soient exécutés dans la rigueur et dans le respect des délais’’. Pour illustrer ce fait, il a donné l’exemple de la Maison du Sénégal à New York constitué d’un immeuble de 19 étages dont les grands travaux ont été finis en cinq mois.

En septembre prochain, a-t-il précisé, ‘’les clés me seront remis pour une durée de 13 mois exactement’’.

Il a engagé le secteur privé à poursuivre cette dynamique participative aux projets de l’Etat dans le cadre du Plan Sénégal émergent. Le chef de l’Etat a annoncé le lancement très bientôt de l’appel d’offres sur le train express régional qui va aller entre Dakar et Diamniadio.

‘C’est ouvert et nous ferons tout ce qu’il faut pour que les entreprises nationales participent dans ce grand chantier qui va aller très vite’’, a assuré le Chef de l’Etat.

Il a invité le secteur privé à saisir les opportunités offertes les investissements privés étrangers. ‘’Dans une économie mondiale ouverte à la compétition tout azimut la logique de la barricade conduit non à l’abri et à la prospérité mais à l’isolement et on recule’’, a t –il relevé.

Il s’agit, selon le Président Sall de ‘’trouver le juste milieu et le fait que notre pays inspire confiance en attirant le capital étranger doit être perçu non comme une menace mais comme une occasion réelle de bâtir et de nouer des partenariats intelligents, féconds et mutuellement bénéfiques’’.

Il a donné comme exemple l’expérience que le Sénégal compte conduire avec le Maroc avec le lancement d’un Groupe d’impulsion économique réunissant les représentants des deux gouvernements mais également des membres du secteur privé des deux pays.

Cette expérience novatrice est un premier test pour d’autres projets générateurs d’activités d’emploi et de prospérité.

‘’Nous vivons dans un monde de compétition ouverte mais je suis conscient que l’inégalité des forces en présence appelle des mesures d’accompagnement en faveur du secteur privé national’’. C’est le sens des dispositions de la loi qui réserve d’office au secteur privé national une partie de la commande publique.

Des mesures incitatives ont été également instruites pour la relance du secteur touristique avec la suppression du visa d’entrée payant.
Pour les projets, le Chef de l’Etat a fait part du démarrage des travaux de la 2ème Université Amadou Macktar Mbow de Diamniadio et de l’Université Ibrahima Niass à Kaolack.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15