CapturFiles-08-01-2015_08.01.13

Macky Sall président de la République ‘’ Nous avons créé 60 000 emplois officiels depuis trois ans’’

En trois ans, rien que dans le secteur public, plus de 60.000 emplois ont été créés selon le président Macky Sall. Il a fait cette révélation, hier, sur les ondes de la Radio futurs médias (Rfm) au cours d’un entretien durant lequel il faisait le point sur sa participation à la 15ème édition des Journées économiques d’Aixen-Provence dont il était l’invité d’honneur, cette année

La question de l’emploi était, cette année, au cœur de la 15ème édition des Journées économiques d’Aix-enProvence, en France. Une rencontre à laquelle le chef de l’Etat, Macky Sall, en tant qu’invité d’honneur, a pris part. Revenant sur cette participation sur les ondes de la Rfm, hier, le président de la République a révélé qu’en trois ans, beaucoup d’emplois ont été créés aussi bien dans le privé que dans le public. Et rien que dans le secteur public, c’est plus de 60.000 emplois officiels créés, a-t-il dit.

Cela, compte non tenu de l’emploi agricole. Et Macky Sall de rappeler que la question de l’emploi est l’une de ses plus grandes préoccupations parlant même d’obsession. « Je passe beaucoup de temps à chercher à créer de la richesse et des emplois.

Nous essayons, tous les jours, à créer les conditions du développement de l’investissement à la fois public et privé. Cela, en améliorant le cadre de gestion budgétaire, en mettant beaucoup de ressources dans l’investissement mais aussi en améliorant le climat des affaires. C’est une obsession pour moi et cela commence à porter ses fruits », a-t-il déclaré.

Poursuivant, le président Macky Sall a indiqué qu’il faut tout faire pour augmenter la part d’investissement et donc augmenter l’emploi des jeunes. Il a confié son optimisme avec les chantiers déjà lancés ou en phase de démarrage dans le cadre du Plan Sénégal émergent (Pse). Et le chef de l’Etat de citer le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc) lancé, hier mardi, et entièrement financé par l’Etat à hauteur de 100 milliards de FCfa et qui, selon lui, va satisfaire les demandes du monde rural et créer beaucoup d’emplois locaux.

Il a aussi fait mention des grands chantiers routiers comme l’autoroute Illa Touba, les différents programmes de voierie qui, tous, constituent, d’après lui, des niches importantes d’emplois. « Le Pse, c’est aussi la réponse à l’emploi surtout à l’emploi des jeunes et à l’auto-emploi. Nous ferons le maximum possible pour qu’il y ait davantage d’emplois », a-t-il confié.

Par ailleurs, le président Macky Sall a déclaré que si les pays occidentaux aidaient les pays africains à créer davantage d’emplois, le maximum de jeunes aurait pu être retenu sur le continent qui regorge de beaucoup de potentialités notamment dans les domaines des Tic, de l’agriculture etc. C’est la raison pour laquelle il a invité à investir dans l’éducation, la formation orientée vers ces nouvelles technologies.

« Les start-up, les incubateurs mais aussi l’agriculture modernisée, mécanisée telle que nous le faisons surtout à travers les domaines communautaires et nos politiques de renforcement de la productivité agricole doivent permettre, entre autres domaines, en plus de l’habitat, de créer des emplois et de la croissance », a-t-il dit.

Abordant la question des Pme/Pmi, le président Macky Sall est d’avis que ce n’est pas avec les mégaprojets avec des milliards d’investissement que la question de l’emploi sera réglée. Il a pris l’exemple de l’Allemagne dont l’économie est en grande partie soutenue par les petites et moyennes entreprises.

Pour lui donc, il faut faire en sorte de faciliter l’épanouissement des Pme/Pmi. C’est ce qui explique, selon lui, la mise en place, au Sénégal, de mécanismes comme le Fongip dont la raison d’être est d’aider les petits entrepreneurs à avoir accès aux crédits.

« C’est cette vision qu’il faut avoir car l’Etat ne crée pas des emplois. Les emplois qu’il crée sont des emplois de souveraineté dans l’éducation, la santé, l’armée, la police et la gendarmerie. Il en crée très peu dans l’administration. Donc, il faut promouvoir l’auto-emploi », a insisté le président Sall.

Le Soleil

Voir aussi

telechargement-3

DONNÉES INFORMATIQUES AFRICAINES La Sonatel lance un « DATACENTER »

La Société nationale des télécommunications (SONATEL) est en train de finaliser les travaux de construction …