Accueil / POLITIQUE / Macky veut «empêcher» la candidature du Pur

Macky veut «empêcher» la candidature du Pur

Orienté sur de fausses pistes par ses proches conseillers politiques sur les cibles Sonko et le plan B du Pds, le Président commence à voir juste. Et il était temps.

Le Président Sall va-t-il mettre au frigo ses petits cerveaux politiques ? Sa nouvelle démarche solitaire indique que Macky Sall commence à voir juste, loin des analyses d’après diner de ses conseillers sur la matière. Actuellement, sa priorité est le Pur. Avec plus de cent cinquante mille voix lors des dernières législatives, le Parti de l’Unité et de la Renaissance (Pur) a surpris le landerneau politique, devenant ainsi la troisième force politique du Sénégal, derrière la grande coalition présidentielle et le Pds de Wade. Le parti du guide Tidiane Serigne Moustapha Sy, responsable moral des Moustarchidines, organisation religieuse très organisée, est devenu la priorité du Président Macky Sall. Le Président Sall, selon des sources religieuses, cherche à « empêcher » la candidature du Pur. Et, il ne compte pas lésiner sur les moyens. D’abord par les relais religieux tant au plan national qu’international. On avance, avec indiscrétion, les efforts déployés par le roi du Maroc Mouhamed VI. D’ailleurs, une visite de Serigne Moustapha au royaume chérifien est annoncée. Sur le plateau des propositions, Macky met sur la table la Primature et deux grands ministères de souveraineté. C’est dire à quel point le retrait de la candidature du Pur tient à cœur le Président Sall. Et c’est compréhensible, selon certains analystes que nous avons approchés sur la question. « Avec un second tour, c’est la fin irréversible pour Macky. » Ni Sonko encore moins Idrissa Seck ne peuvent arriver à supplanter le Pur. Electoralement, c’est impossible. Sur le phénomène Sonko, selon toujours nos analystes, il faudrait un miracle pour voir Sonko arriver à combler un gap de plus de cent mille voix. Le leader du Pastef ne doit son statut de député qu’avec le plus fort reste. Du côté des Moustarchidines, on se refuse à tout commentaire sur le sujet. Lors du Gamou, en tout cas, la posture affichée par Serigne Moustapha a été très diplomatique. Pas acerbe contre le régime, ni de rappels politiques historiques et pas de présentation lugubre de la situation économique du Sénégal. Des signes probables de relents de discussion avec le Chef de l’Etat. Tout compte fait, si le Président arrive à convaincre le leader du Pur, la menace Wade pourrait être contenue.

Pape Amadou Gaye

 

À voir aussi

Louga: 9.837 cartes en souffrance à la préfecture 

Selon le préfet du département de Louga, Mamadou Khouma, 9837 cartes d’électeurs sont encore dans la …

Présidentielle: Le CNRA sensibilise les jeunes reporters du Sénégal

Les jeunes reporters du Sénégal ont participé, hier, à une journée de sensibilisation sur la …