Accueil / POLITIQUE / Madické Niang/Wade :La fausse adversité

Madické Niang/Wade :La fausse adversité

Des informations distillées çà et là, depuis quelques jours, tentent de nous faire croire que Me Madické Niang aurait pris ses responsabilités pour aller imposer à Me Wade sa candidature à la présidentielle de 2019. Et que ce dernier, mis devant le fait accompli, aurait demandé à ce que ce dernier soit chassé du parti.

Comme quoi, subitement, Madické se serait transformé en guerrier de la savane pour amener Abdoulaye Wade à accepter cet état de fait.

Eh bien, il n’en est rien. Non pas que Madické n’ai pas l’intention de se présenter comme candidat à la présidentielle de 2019. Cela semble exact parce qu’il aurait même rencontré ces derniers temps la haute hiérarchie mouride pour en parler. Et c’est d’ailleurs confirmé par l’intéressé, hier.

Si donc le Président du groupe parlementaire ‘’Liberté et démocratie’’ souhaite présenter sa candidature, c’est justement avec la ‘’bénédiction’’ de Wade.

Ce dernier vient cependant de rendre public un communiqué pour mettre la forme sur la divorce en demandant son exclusion du parti et le retrait de la présidence du groupe parlementaire qu’il dirige.
Dans un autre communiqué paru quelques heures avant, Madické expliquait que dans peu de temps, il allait rendre publique sa candidature sur laquelle il avait discuté avec Wade.

Malgré tout ce qui a été dit, Madické qui parle ‘’de discussions franches, cordiales et fraternelles’’ avec l‘ancien Président sur la question dit publiquement qu’il n’a pas encore déclaré sa candidature et qu’il ne le fera qu’après avoir discuté avec ses frères de parti.

La réalité est que nous sommes en plein dans le jeu politique de Wade avec ses ‘’fëm’’ (stratégies).

Tout ce bruit n’est que stratégie politique et de communication. Wade et Madické ont émis deux communiqués aux contenus contradictoires sur une même question. Wade semble camper sur ses positions alors qu’il a vraisemblablement accepté l’idée d’un Plan B.

Madické ne s’est pas rebellé. Il a envisagé, dans ‘’l’intérêt du Pds’’, ‘’la possibilité d’une candidature alternative’’.

Alors, où est le problème ?

Ce qui s’est passé en réalité, c’est que quelqu’un a pu faire entendre raison à Wade à lui disant ce que les auteurs de la lettre controversée lui avait dit : ‘’Comme la candidature de Karim est hypothétique, autant penser à un plan B’’.

Et Wade s’est inscrit dans cette dynamique, même si c’est à contrecœur. Et ce quelqu’un, ce n’est pas forcément Madické Niang.

Alors, pour sauver les meubles et ne pas donner l’impression de baisser les bras à propos de la candidature de Karim, Wade et les libéraux jouent aux frustrés par rapport à la nouvelle position de Madické Niang.

La rivalité dont on parole entre Wade et Madické semble être de façade.

Bien sûr, au sein du pouvoir, on attise le feu et continue à distiller certaines informations en faisant semblant de faire parler Wade et Madické.

Mais la réalité est qu’il y a entre les deux une vraie fausse adversité, une entente expresse.

Un jeu de micmac entretenu par le parti et qui a aussi pour objectif de faire revenir les frustrés de l’épisode Karim Wade-candidat.

Si certains ‘’partent’’ avec Madické et d’autres avec Wade, cette fausse rivalité va permettre de rassembler les troupes en satisfaisant tout le monde. Et à la dernière minute, Wade va désigner Madické et battre campagne à ses côtés.

Car, les militants étaient tellement désemparés qu’ils ne savaient pas à quel saint se vouer. Aujourd’hui, c’est fait, ceux qui sont sidérés de voir Karim toujours désigné candidat alors que sa candidature est hypothéquée, peuvent se retourner vers Madické, le faux-opposant à Wade.

Qui disait que Wade était un génie politique ?

Assane Samb

À voir aussi

Présidentielle: La violence commence par les cols blancs

La violence que tout le monde craignait, s’impose, à petits pas, sans que l’on s’en …

« Je suis issu d’une lignée de guerriers… »

Macky Sall, Président de la République du Sénégal, a procédé, hier mardi, à la présentation-presse …