Madonna: un nouveau piercing impressionnant

Milieu des années 1980, les ondes diffusent des mélodies entêtantes. Les chaînes de télé collent un visage à cette voix qui ne se contente pas de fredonner, elle scande. Ce regard bleu, frondeur, sous les sourcils épais et décidés, c’est celui de Madonna. Elle a une vingtaine d’années, un corps dessiné par la danse, un visage à mi-chemin entre ceux d’une Lolita et d’une vamp. Elle est jeune, elle est belle, elle est Madonna. Au gré des scandales en tous genres, elle devient une légende vivante de la pop, les années passent, l’assurent, mais contrairement à bien d’autres, ne l’abîment pas, loin de là. La nature l’a gâtée, préservée même, et si passé la cinquantaine, son enveloppe corporelle se refuse à afficher les signes de l’âge, sa tête s’obstine dans ce sens. Toujours reine de la provoc’, toujours reine de la pop, Madonna approche les 56 ans, et depuis quelques temps déjà, on commence à trouver qu’elle frôle souvent le ridicule à trop nier le temps qui passe. Elle jure que non, mais son visage trahit ses entrevues chirurgicales. Quant à son style, il faut admettre que sa silhouette rigoureusement entretenue à grand renfort de séances de yoga lui permet tout. Sa silhouette, pas son âge. Poses lacives en sous-vêtements, tignasse rose et aisselles en jachère, la Madone est jeune, dans sa tête. Ce début de semaine, elle était fière d’afficher sur Instagram sa dernière régression: un piercing au nez. Une grosse boucle dorée d’inspiration indienne, ornée d’un “M” et d’une perle de culture. D’après la légende il s’agirait d’une protection contre le mauvais oeil. D’après les médias, il s’agirait d’une tentative désespérée (et désespérante?) de ressembler à sa fille, Lourdes, 18 ans, elle aussi piercée au septum.

Source: Gala

Voir aussi

Premières dames en Gambie : Quelle first lady pour adama barrow?

Adama Barrow, polygame s’est révélé a la face du monde à Dakar en étant de …