18 avril, 2014
Accueil » POLITIQUE » Magatte Ngom, conseiller spécial du Président : «La configuration de BBY est dangereuse pour Macky Sall»
Magatte Ngom, conseiller spécial du Président : «La configuration de BBY est dangereuse pour Macky Sall»

Magatte Ngom, conseiller spécial du Président : «La configuration de BBY est dangereuse pour Macky Sall»

Après le premier anniversaire de Macky Sall au pouvoir, la nouvelle intelligence pour le développement de l’Afrique (Nida) a évalué ses différentes réalisations, lors d’un point de presse. Avant-hier, Magatte Ngom, son coordonnateur, s’est attaqué à la sortie d’Idrissa Seck, rappelant à Macky Sall que la configuration de BBY lui est dangereuse.
Par rapport à la sortie d’Idrissa Seck qui continue à faire du bruit, Magatte Ngom, conseiller spécial du président Macky Sall, dira qu’Idy n’a pas de courage politique. «Si l’on considère que la liberté s’exprime pleinement, au moment du choix, c’est manquer de courage politique de vouloir être à la fois du pouvoir et de l’opposition», a renseigné Magatte Ngom, selon qui, l’alliance étant des plus fraternelles, cela ne fait pas partie de leur réalité politique, encore moins de leurs valeurs traditionnelles, de s’attaquer à son allié ou de sermonner son ami en public. «Cependant, informe M Ngom, la coalition BBY n’existe que de nom et c’est une structure fictive, dans la mesure où elle est composée d’un candidat heureux, de candidats malheureux, de candidats disqualifiés et de faux candidats. «Donc, cette coalition, telle que configurée et telle qu’elle fonctionne, est dangereuse pour le président de la République, parce que c’est des contraires qui sont ensemble».

Au sujet du bilan de l’an 1 de Macky Sall, il dira que depuis son accession au pouvoir, le président de la république n’a bénéficié d’aucun état de grâce, qui s’est mis à régler des problèmes légués par le régime libéral : la famine qui guettait le monde rural, contre laquelle il a injecté des moyens suffisants, pour l’achat et la distribution des vivres de soudure, des semences de qualité aux agriculteurs. Sur le plan diplomatique, le président de la République a redoré le blason du pays, vu le nombre de chefs d’Etats qui ont visité le Sénégal, depuis son arrivée au pouvoir. Et, poursuit-il, il a été reçu, tout récemment, par le président Barack Obama. Cependant, dira-t-il, Macky Sall est un produit de la morale politique qui a commencé à assainir les finances publiques et fera une répartition équitable des ressources de la nation, afin de jeter les bases d’un développement harmonieux où aucune localité ne sera laissée en rade. Quant Macky Sall réussit un tel parcours en moins d’un an, nous dit M Ngom, l’espoir est permis.

Cheikh Moussa SARR

REWMI QUOTIDIEN