Accueil / ACTUALITES / Maguette Ngom, membre de la coalition Macky 2012 : « C’est très excessif de dire que l’opposition voulait attenter à la vie du Président Sall »

Maguette Ngom, membre de la coalition Macky 2012 : « C’est très excessif de dire que l’opposition voulait attenter à la vie du Président Sall »

Conseillé à la présidence de la République et membre de la coalition Macky 2012, Maguatte Ngom a été l’invité du Grand Oral, ce samedi, sur la 97.5 Rewmi Fm. Lors de cet entretien, M Ngom a répondu aux questions de Fatou Thiam Ngom Kane et Fanta Counta Thiam. Il a abordé plusieurs sujets d’actualités notamment la venue du Président de la République à l’Ucad. Morceaux choisis.

Macky 2012 dans une zone de turbulence
« Il n’y a pas de turbulence du tout. Vous savez il y’a un groupe qui a dirigé la coalition depuis 2012 et qu’il en fait un très bon label. A un certain moment quand il s’est agi d’un renouvellement mais auparavant, il y’avait un plan d’action que nous avons soumis au Président de la République et que ce dernier avait accepté de financer. Deux ans après, on a dit que nous devons commencer à nous cotiser pour dérouler notre plan d’action qui allait dans le cadre de la vulgarisation du Plan Sénégal Emergent. C’est à ce niveau que les gens ont demandé à ce qu’il y’ait une structuration réelle. Chose faite. Quand le bureau s’est réuni pour mettre en place un comité de coordination, certains ne l’ont pas voulu. Ce qui est inquiétant dans les organisations, une instance inférieure a le droit de prendre une décision et d’en rendre compte à l’instance supérieure qui valide ou ne pas valider. C’est comme ça que ça c‘est passé mais malheureusement, on ne nous a pas donné le temps d’expliquer les raisons pour lesquelles on a mis en place ce comité de coordination. Des gens qui sous la coupole de hauts responsables de l’Apr en ont profité pour destituer le groupe qui était là et qui a travaillé pendant 3 ans pour la coalition pour faire de la coalition ce qu’elle est devenue aujourd’hui. Lorsque ce groupe a pris la décision de tout reprendre, nous avons dit qu’il n’y a aucun problème parce qu’on n’a pas besoin de se divertir pour des problèmes de positionnement au sein de cette coalition. L’essentiel est que la coalition marche mais, des responsables de l’Apr, en complicité avec certains de nos camarades, n’ont jamais voulu qu’il y’ait des activités de la coalition Macky 2012. Cependant, on reste toujours membre de cette coalition ».
Jets de pierres à l’Ucad
« Ce qui s’est passé, avant-hier, lors de la conférence de presse du nouveau bureau c’est que, le texte de base de ladite conférence de presse n’a pas été discuté part la conférence des leaders. La preuve le vocabulaire disant que l’opposition voulait attenter le chef de l’Etat est excessif. Le Président Macky Sall est d’une grande sympathie y compris dans le milieu estudiantin. Je pense qu’il y’a des dégâts collatéraux à cause des jets de pierres entre étudiants de l’Apr et ceux de l’opposition. Aucun sénégalais ne jettera la pierre sur le Président Macky Sall à plus forte raison un étudiant. Je trouve le vocabulaire très excessif parce que personne ne peut attenter à la vie du Président Sall. Il jouit d’une sympathie extraordinaire à cause de ses réalisations et de ses projets y compris dans le milieu estudiantin. Maintenant, il y’a aussi un problème qu’on doit dénoncer. Quand un Président de la République doit se déplacer, il faut mieux organiser ses déplacements. Aussi, choisir les lieux et les moments. Et, les autorités administratives de l’université Cheikh Anta Diop ont manqué de vigilance, d’intelligence et de management. Dans la mesure où, quand on organise une rencontre entre le Président de la République et les étudiants, on doit discuter et collaborer avec tous les étudiants. Mais, vous prenez les étudiants de l’Apr vous les habillez en T-shirt et les autres vous les laissez. Cela veut dire que vous les délaissez et ça a été une erreur. C’est dans cette situation qu’on a dressé des étudiants contre les autres. Je ne citerai pas de noms mais retenez que la faute incombe à ceux qui ont organisé la venue du Président au niveau de l’enceinte de l’université Cheikh Anta Diop ».
Rewmi.com/C.M.Sarr

Share This:

À voir aussi

COHABITATION A L’ASSEMBLEE NATIONALE Les rêves de l’opposition

Amenée par un Wade au crépuscule de sa carrière, la coalition Manko confond-elle ses perspectives …