ACTUALITE

MAHAMMAD BOUN ABDALLAH DIONNE « Plus de la moitié de la population vivra en ville en 2030 »

  • Date: 4 mars 2016

Plus de la moitié de la population sénégalaise vivra en ville à l’horizon 2030, a affirmé, hier, le Premier ministre à l’ouverture du premier Salon international de l’habitat de Dakar (Sen-Habitat Dakar).

Le Sénégal, plus urbain que jamais. En effet, notre pays s’est fortement urbanisé au cours des dernières décennies. Des  indépendances à nos jours, le taux d’urbanisation est passé du simple au double. Chiffres à l’appui. « De 23% en 1960,  nous sommes arrivés à un taux d’urbanisation de 45,2 % en 2013 », a révélé Mahammad Boun Abdallah Dionne. Et, selon les projections, ce taux sera à 52,55 %, à l’horizon 2030. En termes plus clairs, d’ici  à 15 ans, un Sénégalais sur deux vivra dans une ville, a précisé le Pm. Selon qui cette évolution marquée par un étalement urbain et une absorption de communes dans de plus grandes unités. Aussi, a-t-il affirmé que l’urbanisme gagne de façon irréversible les différentes contrées du Sénégal à un rythme soutenu. « L’évolution de la population sénégalaise ne laisse pas l’espace indifférent et les dynamiques démographiques engendrent de facto, des transformations dans l’espace », a-t-il souligné. Toujours est-il que selon le chef du Gouvernement, cette urbanisation rapide est soutenue par la croissance interne des populations des villes à laquelle s’ajoute l’exode rural vers des centres urbains mieux dotés en services sociaux de base. Par conséquent, cette situation accentuée aboutie à un déficit en logement estimé, aujourd’hui, au Sénégal, à 300 000 unités d’habitation, a-t-il renseigné. Non sans révéler que l’offre était évaluée en 2013 qu’à environ 5 000 logements par an, dont 1 000 par les promoteurs immobiliers et 4 000 pour l’autopromotion.

15.000 unités d’habitations seront créées par an

Pour résorber le déficit du logement, Dionne a annoncé que l’État du Sénégal va créer 15.000 unités d’habitations par an. Pour atteindre  cet objectif de 15.000 unités de logements, le gouvernement compte sur tous les professionnels de l’immobilier, nationaux et étrangers, a expliqué Dionne. À l’en croire, des actions sont déjà engagées dans ce cadre et d’autres sont en préparation pour mieux prendre en charge la problématique du logement dans sa globalité notamment les aspects liés au foncier, à la fiscalité, à la production locale de matériaux de construction. Selon toujours le Pm, le Sénégal a décidé de transformer en opportunité économique son déficit en logements grâce à une politique ardue de renouveau urbain et d’amélioration du cadre de vie. Il demeure convaincu que le  développement de l’habitat constitue un puissant moteur de croissance économique et de compétitivité, à long terme, grâce notamment aux emplois directs et indirects créés, à l’impact du secteur du bâtiment et des travaux publics sur la formation du Produit intérieur brut (PIB).

Khady Thiam Coly

Comments are closed.

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15