SANTE

Maintenance hôspitalière : Des responsables de cinq pays africains sensibilisés

  • Date: 12 novembre 2015

L’entretien des équipements biomédicaux dans les hôpitaux est un défi dans beaucoup de pays africains. C’est dans ce cadre que se situe la sensibilisation des directeurs d’hôpital sur la maintenance de ces outils indispensables pour une prise en charge correcte des malades.

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale (Msas), en collaboration avec l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica), organise depuis hier, jusqu’à demain, un atelier de sensibilisation des directeurs d’hôpital du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Mali, de la Mauritanie et du Sénégal sur la maintenance hospitalière.
Cet atelier entre dans le cadre de la deuxième phase du projet mis en œuvre par la Jica dans les pays francophones ciblés. Il s’inscrit dans le cadre du projet dont l’objectif vise à renforcer les capacités techniques en entretien des équipements biomédicaux dans les hôpitaux des pays ciblés. Cette rencontre qui réunit près de 50 participants venus des pays francophones est une occasion pour sensibiliser les directeurs d’hôpital sur la maintenance des équipements biomédicaux. Elle vise à améliorer le système de maintenance hospitalière de ces pays. A cet effet, il sera donc présenté aux directeurs d’hôpital des pays les évaluations de la première et de la deuxième phase du projet mis en œuvre par le Centre national de formation des techniciens en maintenance hospitalière (Cnftmh).
Aussi l’Organisation ouest-africaine de la santé (Ooas) présentera-t-elle la vision et la politique de la maintenance hospitalière dans l’espace Cedeao en cours d’élaboration. Pour l’aspect pratique de cette activité, une visite de terrain sera effectuée au Centre hospitalier national et universitaire de Fann (Chnu de Fann) et à l’Hôpital Principal de Dakar. Le but est de présenter aux participants le système de maintenance hospitalière mis en œuvre dans ces structures.
«Le Sénégal est certes confronté à un manque de ressources humaines qualifiées, mais il a fait l’effort de mettre en place des services de maintenance dans tous les hôpitaux », a déclaré Awa Ndiaye Diouf, directrice des infrastructures, des équipements et de la maintenance au ministère de la Santé et de l’Action sociale.
Rappelant que la technologie biomédicale évolue très vite, elle soutient que nous avons besoin de spécialistes du renforcement du personnel. Mme Diouf souligne que le Sénégal a fait des efforts en matière d’équipements dans les hôpitaux publics. «La maintenance contribue de par sa fonction à la qualité des soins et services des structures de santé, mais aussi à la sécurité des biens et personnes et au besoin de productivité. Elle présente donc de nombreux intérêts qui invitent à la réflexion.
Cependant le manque de ressources humaines qualifiées dans ce domaine reste un grand problème pour les pays d’Afrique », a souligné Kaori Tanaka, chef de bureau de la Jica.
«L’expertise est l’un des points faibles dans notre espace Cedeao, notamment pour ce qui concerne les ressources humaines et les moyens qui sont mis en œuvre pour garantir la maintenance des équipements médicaux », a noté Zouma Salifou, directeur de la planification et de l’assistance technique à l’Ooas.

Le Soleil

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15