Maintien au pouvoir en Afrique: la socièté civile opte pour la limitation des mandats

  • Category : POLITIQUE
  • By : moussa keita
  • Date : 10 septembre 2015

« La limitation  des mandats présidentiels est devenue un impératif. Elle  doit être adoptée comme une norme communautaire ». Mais, malheureusement, regrettent des organisations de la société civile de l’Afrique de l’Ouest qui ont ouvert un forum de deux jours sur la question, les chefs d’Etat de la Cedeao hésitent par rapport à la question. La preuve, souligne Mathias Hounkpe, administrateur du programme de gouvernance politique à Osiwa, «au 47e Sommet des chefs d’Etat de la Cedeao à Accra, le 19 mai dernier, ils devraient adopter un amendement du protocole de la Cedeao sur la démocratie et la bonne gouvernance et y inclure des dispositions relatives à la limitation des mandats présidentiels. Malheureusement, à la fin de ce commet, ils ont reporté la décision». Les chefs d’Etat de la Cedeao tardent à répondre positivement à la question alors que leurs peuples sont favorables à la limitation des mandats présidentiels. D’après les résultats d’un sondage du Groupe afro-baromètre, publiés en mai dernier, en Afrique de l’Ouest, en moyenne, près de 80% des citoyens veulent un mandat présidentiel de deux ans. Il s’y ajoute que sur les 15 pays de la Cedeao, 13 ont dans leur Constitution des dispositions qui limitent les mandats présidentiels. «La Gambie et le Togo sont les seuls pays à ne pas encore intégrer la limitation des mandats présidentiels». L’Afrique de l’Ouest est un bon élève par rapport à la limitation des mandats présidentiels, comparée au reste du continent. La société civile africaine attend un signal fort des chefs d’Etat de la Cedeao.

Rewmi.com/FBF

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15