Accueil / SOCIETE / Le maire de Bambali emprisonné

Le maire de Bambali emprisonné

C’est la troisième fois que Modou Ndiaye, l’édile de la commune de Bambali, dans le département de Sédhiou, est envoyé en prison. La première fois il a été relâché au bénéfice du doute. La deuxième fois, il a été placé sous contrôle judiciaire. Et c’est parce qu’il n’a pas respecté ses différents rendez-vous chez le juge qu’il a été cueilli pour la troisième fois, le 18 octobre dernier, renseigne Seneweb. C’était juste à la veille de la tournée économique du Président de la République en Casamance que le maire apériste a été envoyé à la maison d’arrêt et de correction de Kolda.

Pour rappel, tout est parti de la vente non autorisée de parcelles à usage d’habitation, issues d’un lotissement fictif en date de 2016. Ni le conseil municipal, ni le cadastre, encore moins les autorités administratives, n’ont été impliqués dans le processus de ce lotissement qui continue de faire couler beaucoup d’encre et de salive.

Il s’agissait de 40 parcelles qu’il revendait à 50.000 francs l’unité. Au total, le maire Modou Ndiaye, au-delà des faits d’escroquerie foncière qui lui sont reprochés, doit aussi rembourser la somme de 2 millions aux ayants-droit.

Suite à une plainte des populations, il avait été interpellé, arrêté puis déféré une première fois. Puis une deuxième fois avec son deuxième adjoint, Niky Ficou ainsi que son secrétaire municipal, Mohamed Tamba. Mais ils ont été tous libérés et lui, le maire, placé sous contrôle judiciaire. Depuis lors, ses déplacements devraient être frappés du sceau d’une autorisation. Or, Modou Ndiaye est même allé à Dakar soutenir les Lions de la Téranga lors du match contre la Soudan. C’est au constat de ses agissements que le juge a ordonné contre lui un mandat de dépôt.

 

À voir aussi

Procès Cheikh Béthio et Cie: Le coup de gueule des droits de l’Hommiste

Les seize (16) personnes inculpées et placées en détention provisoire ont déjà passé plus de …

BHS : Le parrain de la mafia est le chef d’agence de Matam

Selon  Libération, le parrain de la mafia du détournement de 100 millions à la Banque …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *