Accueil / ACTUALITES / Maison de la presse : Macky Sall procède à la pose de la première pierre

Maison de la presse : Macky Sall procède à la pose de la première pierre

Dans dix-huit mois, la presse sénégalaise disposera d’un édifice appelé “ Maison de la presse ”. Celle-ci sera équipée d’un matériel de la dernière technologie. Le Premier ministre Macky Sall a procédé hier matin, à la pose de la première pierre de cet édifice qui s’élèvera sur le site de l’ex-cité police. Le Premier ministre Macky Sall a procédé hier, à la pose de la première pierre de la Maison de presse. D’un coût de 5,4 milliards de francs, l’édifice est entièrement financé par l’Etat du Sénégal.

Source : Le Soleil

La Maison de la presse est située sur l’ancien terrain de la citée police, en face de la porte du Millénaire et de l’océan Atlantique. La cérémonie s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement, des professionnels des médiats. Selon le Premier ministre Macky Sall, l’édifice sera équipé d’outils à la pointe des technologies.

La construction de cette maison constitue, à en croire le Premier ministre, un moyen de promotion des libertés publiques et particulièrement au droit d’informer qui est un droit garanti par la constitution du Sénégal.

“ Le chef de l’Etat a estimé qu’il est important de soutenir la profession en la dotant d’une maison de la presse bâtie sur un édifice imposant de six à huit niveaux, avec un amphithéâtre, une salle de cyber, des chambres d’hébergement, une salle d’édition, de diffusion et de production ”, a dit Macky Sall.

“ Cela montre l’attachement du chef de l’Etat à la liberté de la presse et le droit à l’information. C’est un engagement très fort et je pense que la presse sénégalaise mérite cette attention de l’Etat ”, a ajouté le Premier ministre.

“ A partir de cette maison, la corporation peut renforcer sa capacité institutionnelle et attirer en même temps des confrères de la sous-région dans le cadre du renforcement de capacité des journalistes ”, a poursuivi Macky Sall. Il souligne qu’il est heureux de constater cette convergence et surtout ces rapports entre la presse et le pouvoir qui ne doivent pas être systématiquement antagoniques. Il souhaite également que la construction de cet édifice augure d’une évolution qualitative des relations entre la presse et le pouvoir. “ C’est le vœu du chef de l’Etat ”, dit-il.

Pour le ministre de l’Information des relations avec les institutions et porte-parole du gouvernement, Bacar Dia, “ la pose de la première pierre de la Maison de la presse marque un tournant décisif de l’évolution de la presse sénégalaise ”. Elle traduit, selon lui, “ la détermination et l’engagement du chef de l’Etat à mettre les professionnels de l’information et de la communication dans de bonnes conditions de travail ”. Cet outil, indique-t-il, participe à l’avènement d’une presse libre et indépendante, engagée à jouer pleinement son rôle. Elle traduit aussi l’expression d’une nouvelle philosophie du changement qui permet à chaque secteur de jouer pleinement sa partition dans le développement du Sénégal.

Sidy Lamine Niasse, porte-parole du jour de la corporation, a salué ce “ grand acte du chef de l’Etat ”. Il indique que même si le pouvoir et la presse interviennent dans des domaines d’activités différentes, l’objectif poursuivi est le même : la construction du Sénégal. Il a cependant tenu à souligner que même si certains considèrent la presse comme une opposition, elle ne l’est pas. “ C’est un contre-pouvoir, mais un contre-pouvoir n’est pas un pouvoir ”, précise-t-il.

D’un coût global de 5,4 milliards de francs Cfa, la construction de l’édifice doit en principe durer dix-huit mois.


À voir aussi

ALA 2018: Mbagnick Diop, Guest-star de R-TV AFRICA à Washington

Le président du Meds était l’invité de RTV-AFRICA. Dans un entretien exclusif accordé à la …

Emigration: La conséquence dramatique des lamentables politiques occidentales

La semaine dernière, la famille Ndiaye qui habite dans la zone de Cayar, célébrait les …