Accueil / ECONOMIE / Maison des pêcheurs Une infrastructure de plus 100 millions FCFA pour Ngor

Maison des pêcheurs Une infrastructure de plus 100 millions FCFA pour Ngor

Le  Ministre la Pêche et de l’Economie maritime, M. Oumar Gueye, a présidé ce samedi 20 janvier 2018, la cérémonie de pose de la première pierre de la maison des pêcheurs de Ngor. Le coût de cette infrastructure est estimé à plus de 100 millions de francs CFA.

Oumar Gueye, Ministre de la Pêche, a  indiqué que l’infrastructure dont ils viennent de procéder à la pose de la première pierre, est  estimée à plus de 100 millions de F CFA. Selon business221.com, cette  maison va offrir aux acteurs de la pêche un cadre de travail, d’échanges et de renforcement de leurs capacités dans un contexte de gestion durable de la ressource à travers, entre autres, la résilience aux changements climatiques, l’amélioration de la sécurité en mer et du dispositif de surveillance. Pour Oumar Gueye, avec une surface globale de 216 mètres carrés, la maison des pêcheurs sera équipée d’un bloc de bureaux pour l’administration du GIE interprofessionnel, le monitoring, les statistiques et le contrôle des activités sur le site de Ngor, un bloc de sanitaire, un abri de 144 mètres carrés pour pirogues et moteurs, avec des issues de secours, 7 magasins d’environ de 4 mètres carrés chacun, une infirmerie et une salle polyvalente pour les réunions et les sessions de formation des acteurs. A l’en croire, ce jour restera sans nul doute gravé à jamais dans les annales du secteur de la pêche et dans la mémoire collective des populations de Ngor. Ainsi, le Ministre de la Pêche a estimé que le président Macky Sall l’a instruit de réaliser la maison des pêcheurs de Ngor et d’apporter un appui matériel conséquent aux femmes plongeuses de la localité en vue d’améliorer leurs conditions de travail et leur productivité. « En effet, la cérémonie d’aujourd’hui sert également de tribune pour la remise d’un important lot de matériels de plus de 166 000 000 FCFA aux femmes du secteur, notamment des localités de Ngor, Yoff, Bétenty, Kafountine, Niodior, Ndangane Sambou, Dionewar et Bassoul », a expliqué le Ministre Oumar Gueye. Et d’exhorter l’entreprise, attributaire du marché à veiller au respect scrupuleux des clauses contractuelles relatives aux délais d’exécution et à la qualité des ouvrages.

Zachari BADJI

À voir aussi

L’Afrique, un eldorado prometteur pour les FinTechs

Les startups africaines ont le vent en poupe ! Après une année 2016 record, les investisseurs …

Flux financiers illicites 50 milliards de dollars américains par an échappent à l’Afrique de l’Ouest

L’Afrique est le continent dont l’économie croît le plus rapidement après l’Asie de l’Est, mais …