SANTE

Maladies non transmissibles-24% DE LA POPULATION ONT UNE HYPERTENSION ARTÉRIELLE

  • Date: 15 juillet 2016

Un rapport sur les maladies non transmissibles au Sénégal a montré que 24% de la population est hypertendue, 2,1% diabétiques, 6,4% obèses et 15,8% sont en surpoids.

Au Sénégal, 24% de la population ont une hypertension artérielle, 6,4% sont obèses. La prévalence du surpoids  est de 15,8%. Elle est plus marquée chez la femme. 22% de la population globale présente une obésité abdominale en particulier chez la femme (38,2% contre 4,7% chez l’homme).

Ce sont là des données contenues dans le rapport préliminaire de la première enquête nationale ‘’steps’’ sur les facteurs de risque des maladies non transmissibles (Mnt) publié hier. Il a été présenté par le chef de Division des maladies non transmissibles, Docteur Marie Ka Cissé. Pour elle, l’obésité et le surpoids augmentent avec l’âge, en particulier chez les femmes et à partir de 40 ans.

Toujours, selon ce rapport, au Sénégal, 2,1% de la population sont des diabétiques. Les hommes sont plus touchés que les femmes (2,5% contre 1,6%).  Cette prévalence du diabète survient le plus souvent à  partir de 45 ans. ‘’Il y a 5,4% de diabétiques dans la population de 45 à 59 ans, 5,9%  pour le 3ème âge. Il est plus fréquent en zone urbaine (2,9%) contre 1,3% en zone rurale’’, a dit Dr Marie Ka.

En ce qui concerne la glycémie à jeun anormale, elle a été identifiée chez 1,7% de la population. Elle est fréquente chez les femmes de plus de 60 ans. En outre, l’enquête a révélé que la prévalence globale de l’hypercholestérolémie est estimée à 19,2%. Cette prévalence est de 22,5% en zone urbaine, contre 16,1% en zone rurale. ‘’Le taux moyen de HDL cholestérol est de 0, 55 g/l. Il est plus bas chez l’homme que chez la femme (0, 54 g/l contre 0,56 g/l)’’, a-t-elle soutenu.

Réalisée par le ministère de la Santé et de l’Action sociale, cette enquête a ciblé les sujets de 18 à 69 ans dans les 14 régions du Sénégal. Elle permet de mesurer la prévalence des facteurs de risques comportementaux des maladies chroniques, la prévalence du surpoids et de l’obésité,  la prévalence de l’hyperglycémie et de l’hypercholestérolémie et celle de la carie dentaire.

Facteurs de risques des MNT

D’après toujours le document, il y a beaucoup de facteurs de risques des Mnt. Il s’agit d’abord des mesures comportementales et du statut pathologique avec la consommation du tabac et de l’alcool. La prévalence globale du tabagisme est de 5,9%. En zone  rurale, elle est de 6% contre 5,8% en zone urbaine. ‘’Les hommes fument plus que les femmes, 15,6% contre 0,4 %. Mais les femmes fument plus longtemps dans la tranche 30-44 ans’’, a rapporté Docteur Marie Ka Cissé.

Pour la consommation de l’alcool, a dit le chef de la Division des Mtn, 96,2% des personnes  interrogées déclarent n’avoir jamais bu d’alcool. Parmi les consommateurs d’alcool, 1,6% n’a pas bu au cours des 12 derniers mois précédant l’enquête. Un peu plus de trois (3) adultes sur 10 ont arrêté pour des raisons de santé, depuis bientôt 12 mois.

‘’41,6% des populations ignorent leur statut tensionnel’’

En outre, le rapport a révélé que les Sénégalais consomment en moyenne 3,5 portions de fruits et/ou légumes par jour. Alors que l’Organisation Mondiale de la Santé recommande 5 portions par jour. Près de sept  adultes sur dix consomment moins de cinq portions de fruits et/ou légumes par jour. Les habitudes de consommation de fruits ou légumes  ne diffèrent pas selon le sexe.

Autres facteurs de risque : l’absence d’activités physiques. Près de 14% des Sénégalais font moins de 150 minutes d’activité physique modérée par semaine, et ce pourcentage est plus important chez les femmes que chez les hommes, soit 20,4% contre 7,3%, révèle le rapport. 66,6% des personnes interrogées par les enquêteurs ne pratiquent aucune activité physique intense entraînant une accélération du rythme cardiaque. Cette absence d’activité physique intense est plus fréquente chez les femmes que chez les hommes, soit respectivement 83,6% et 48,9%.

A cela, s’ajoute le fait que 41,6%  des populations ignorent leur statut ‘’tensionnel’’, 13,3% des adultes sont hypertendus connus, 6,7% des jeunes  âgés de 18 à 29 ans ayant eu à se faire contrôler, (40,8%) sont porteurs d’hypertension artérielle. ‘’Le statut glycémique est aussi ignoré par  84,7% de la population. Parmi ceux qui ont subi une mesure de glycémie, 1,3% a été diagnostiqué diabétique, 18,9% des diabétiques connus prennent un remède traditionnel ou à base d’herbes (20,4% chez les femmes contre 15,4% chez les hommes‘’, a rapporté le Docteur Marie Ka Cissé.

Le cholestérol constitue aussi un facteur de risque et le statut lipidique est ignoré par 96%  de la population sénégalaise âgée de 18 à 69 ans. Parmi ceux porteurs d’hypercholestérolémie, 10,1% suivent un traitement par les statines.

Enquete

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15