Accueil / POLITIQUE / Malaise au parti rewmi : Omar Sarr et Cie exigent une refondation

Malaise au parti rewmi : Omar Sarr et Cie exigent une refondation

REWMI.COM-Le malaise qui sévit au Parti Démocratique Sénégalais semble guetter le parti Rewmi. On serait même tenté d’affirmer qu’il s’y est déjà installé, au vu des derniers développements. Des membres de ce parti, constitués en groupe conduit par le député Omar Sarr, exigent la  refondation du parti. Djiby Diaw, un d’eux, réaffirme leur appartenance au parti. Seulement,  » ils ne partagent plus la vision de leur leader Idrissa Seck », si l’on en croit M Diaw, qui se prononçait sur les ondes de la radio rewmi fm. Selon lui,  » Il ne s’agit pas d’un départ, il s’agit de personnes, de responsables du parti qui, au regard de la situation actuelle, ont jugé nécessaire de se mobiliser pour amener tout le monde à travailler, pour que le parti soit corrigé ». Les raisons qui ont motivé cette décision sont simples, selon le porte-parole du groupe.  » Nous assistons à beaucoup de départs beaucoup de frustrations. Il y a une gestion du parti qui ne satisfait pas bon nombre de militants qui sont frustrés ».  Ne se retrouvant plus dans la démarche du parti, les compagnons de Omar Sarr pensent qu’ il est de leur « responsabilité historique » de poser cet acte pour que les choses soient corrigées.

Thierno Bocoum, pense, pour sa part, que ces réformistes veulent déstabiliser le parti. Il révèle qu’ Omar Sarr n’est plus considéré comme un militant car, n’étant plus actif depuis octobre. Joint au téléphone par la radio rewmi, le chargé de la communication du parti fera remarquer :  » Nous n’avons aucune appréciation sur ce que Oumar Sarr ou son soit disant porte parole aurait dit. Ce que nous disons très clairement, c’est qu’à Rewmi, nous considérons que Omar Sarr a quitté le parti depuis octobre dernier. Quand il s’est agit de mettre en place le groupe parlementaire de Rewmi, il a servi de bras armée au parti au pouvoir, donc nous ne nous intéressons pas à ce qu’ils font ».

Share This:

À voir aussi

COJER : La fin des histoires et pas la fin de l’histoire

Finalement, Thérèse Diouf Faye remporte haut la main le vain combat que lui menaient des …