Malawi L’homme dont le métier est de violer les femmes

Il existe des hommes qui font du « nettoyage ».., mais pas comme on l’imagine. Ce n’est pas du « nettoyage ethnique » cette fois, mais du « nettoyage sexuel », pour reprendre leur propre terme ! A vomir.Au Malawi, le viol* est présenté comme un « nettoyage sexuel » nécessaire après la puberté, le deuil, l’avortement sous couvert du choix conscient des « parents », retranchés derrière une « tradition » perpétrée là encore, par des femmes. Une « tradition » qui risque, au delà du traumatisme du viol et d’une grossesse non désirée, de leur transmettre une contamination VIH qui peut leur être fatale. Ou comment punir les femmes à chaque étape de leur vie, d’être des femmes. Pour parler d’un violeur/contaminateur, la BBC utilise d’ailleurs éhontément, le terme « travailleur du sexe ». La grande classe !

Voir aussi

Quand une femme trompée souhaite une bonne année à son ex

« Graham, si elle est si bonne au lit, tu peux rester chez elle. » Depuis quelques …