images (1)

MALÈM HODDAR : PLUS DE 800 CASES EFFONDRÉES À SAGNA (SOUS-PRÉFET)

Les fortes pluies diluviennes enregistrées entre le 24 et le 26 juillet derniers dans la zone de Malèm Hoddar (Kaffrine) ont causé l’effondrement d’environ 823 cases réparties entre 360 concessions familiales de l’arrondissement de Sagna, appris l’APS.

La révélation a été faite par Mbaye Seck, l’adjoint au sous-préfet de Sagna.
‘’Les inondations ont entrainé plusieurs dégâts matériels, et
des tonnes de vivres et des animaux [ont été] emportés par les eaux dans plusieurs villages de l’arrondissement, mais plus particulièrement dans le village de Aynoumane 1, situé dans la commune de Sagna, où 223 cases de 70 concessions familiales se sont effondrées’’, a-t-il dit à l’APS.
‘’Les eaux pluviales ont également emporté dans ce village
plus de 6 tonnes de stock de mil, plus d’une tonne de maïs, 1,985 tonne d’arachides, 681 kilogrammes de riz, 650 kilogrammes d’engrais, 22 lits et 5 chèvres’’, a-t-il ajouté. Il a précisé que ces données proviennent de la commission locale, mise en place pour recenser les dégâts causés.
‘’Des pertes d’habits, de béton ou d’autres matériels divers ont été également signalées par les populations d’Aynoumane I, en plus de l’effondrement du mur de la Grande mosquée du village, et des nattes emportées’’, a-t-il poursuivi.
‘’Bref, il faut dire que la situation dans ce village a atteint un seuil critique qui nécessite un déplacement des populations sinistrées vers d’autres localités ou de les reloger auprès de proches parents en dépit des considérations socio-culturelles ’’, a-t-il résumé.
Au-delà du village d’Aynoumane I, des dégâts importants sont également enregistrés dans d’autres villages de l’arrondissement, a relevé M. Seck.
Il a à cet effet cité les villages de Passy Mbelbouk, de Ndiayène, de Santhie Mbelbouk, de Boulel Ndoucoumane, de Médina Ndiayène, de Taiba Barro, de Séyane, de Malèm Sérigne et Médina Guèyène.
Il a indiqué que, dans tous ces villages également touchés par des inondations, il a été recensé environ 600 cases effondrées, dans 290 concessions familiales.
’’En plus de l’effondrement des cases, dit-il, des stocks de riz, d’arachide et des matériels sont emportés par les eaux de
pluie dans leur mouvement.’’
Il s’est désolé de la gravité des dégâts causés par ces fortes
pluies, marquées par la chute de plus de 150 mm en un temps court. Il a souligné’’ l’urgence d’une action d’envergure de l’Etat’’ pour venir en aide aux populations sinistrées de l’arrondissement de Sagna.
Il a en outre appelé à un début d’exécution des travaux annoncés par le Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC) pour la zone. ‘’Les études d’impact environnemental sont effectuées et on n’attend que l’effectivité de ces travaux qui, selon lui, pourront être une solution à ces inondations’’, a-t-il souligné.

Voir aussi

telechargement-5

ÉRECTION D’UNE BUVETTE SUR LA CORNICHE Aby Ndour persiste, Atépa annonce une plainte…

Entre Aby Ndour et l’Association Sos Littoral, la guerre est à son paroxysme. Atépa a …