Accueil / TECHNOLOGIES / Malgré son succès, Nintendo stoppe la production de la NES Mini

Malgré son succès, Nintendo stoppe la production de la NES Mini

Cette réédition de poche de la première console de Nintendo «n’a jamais été pensée pour être un produit de longue durée». Succès surprise de Noël, elle s’est vendue à plus d’un million d’exemplaires dans le monde.

Fin de partie pour la NES Mini. Cette réédition miniaturisée de la toute première console de Nintendo, sortie en 1987 en France, ne sera plus fabriquée par le géant japonais. Les stocks actuellement envoyés aux revendeurs seront les derniers. «La NES Mini n’a jamais été pensée pour être un produit de longue durée», explique sa branche américaine.

Lancée en novembre, la NES Mini a été l’un des succès les plus inattendus de Noël. Les stocks initiaux ont été quasi-intégralement vendus en précommande dès l’été. Les réapprovisionnements en magasins se sont faits au compte-gouttes, tandis que les prix grimpaient en flèche sur les sites de revente. «Dès que nous avons du stock, tout part dans les 10 minutes sur notre site Fnac.com. Je n’ai jamais pu mettre d’exemplaire en rayons tellement la demande est forte», expliquait en décembre au Figaro Olivier Garcia, directeur Gaming de la Fnac. Au total, la NES Mini s’est écoulée à 1,2 million d’exemplaires dans le monde, dont près de 100 000 pièces en France.

Commercialisée 60 euros avec 30 jeux, cette console de poche permet de rejouer à des classiques des années 1980 sur des télévisions d’aujourd’hui. Exit le vieux câble péritel, remplacé par un cordon HDMI compatible avec tous les écrans plats. La NES Mini permet aussi de sauvegarder à n’importe quel moment sa partie, chose impossible il y a 30 ans…

Vague nostalgique

Grâce à son petit prix et son design rétro, cette console a attiré un public bien plus large que celui des gamers. La plupart des acheteurs ont été des personnes âgées de plus de 35 ans, désireuses de se replonger dans leurs souvenirs d’enfance. Beaucoup ont souhaité montrer à leurs propres enfants les jeux vidéo qui les ont les amusés petits. Cette vague nostalgique a pris Nintendo de court. Le Japonais a toujours considéré la NES Mini comme un produit saisonnier destiné à ses plus anciens fans. Il a dû relancer en urgence la production de la machine afin de satisfaire le plus grand nombre durant la période de Noël.

Une commercialisation plus longue de cette machine n’a jamais été envisagée. Et pour cause: Nintendo a une console beaucoup plus importante sur laquelle il concentre tous ses efforts, la Switch. Lancée le 3 mars pour 300 euros, cette machine hybride bat tous les records. Aux États-Unis, la Switch s’est vendue à 906.000 exemplaires sur le mois, soit le meilleur démarrage d’une console Nintendo dans ce pays. La Switch a aussi signé le meilleur lancement d’une console de jeux vidéo en France, avec 105.000 pièces vendues en un week-end. Selon les analystes, la Switch s’est écoulée à au moins 2,3 millions d’unités dans le monde en mars, un score supérieur aux objectifs de Nintendo. Ce dernier a décidé de doubler ses capacités de production pour répondre au mieux à la demande.

lefigaro

Share This:

À voir aussi

Un jeu de cartes ludique pour initier les enfants à la programmation informatique

L’éditeur Eyrolles propose aux enfants de mieux appréhender les spécificités du code avec Scracth, un …