28 juillet, 2014
Accueil » People » Malouida, artiste chanteur : «Avec le divorce, je me sens plus à l’aise…»
Malouida, artiste chanteur :  «Avec le divorce, je me sens plus à l’aise…»

Malouida, artiste chanteur : «Avec le divorce, je me sens plus à l’aise…»

Après un peu plus de deux ans d’absence sur le paysage musical sénégalais, Malouida revient en force avec un single très rythmé, 100% Mbalax. Dans cet entretien accordé à Rewmi Quotidien, Malouida qui a changé de look, dit observer un régime alimentaire, afin d’être beaucoup plus vivace. Après son divorce, elle dit se sentir plus à l’aise, pour mieux persévérer dans sa carrière d’artiste.

Ces temps-ci, votre Single passe en boucle dans les chaines de télé et radio, quelle est votre nouvelle inspiration ?

D’abord, faire du bon et du beau et cela reflète tout ce que j’ai enduré dans ma vie, d’une manière générale. La vie est faite pour évoluer, tout en se ressourçant du passé. Sans cela, il nous serait très difficile de progresser et seuls, les paresseux n’évoluent pas.

Vous avez rendu un hommage à un célèbre confère Madior Fall de Sud Quotidien, décédé il y a peu. Peut-on savoir à quoi cela est dû ?

Madior est un grand journaliste que je respecte beaucoup. D’ailleurs, il a été le premier à écrire un papier sur moi, pour me faire découvrir au grand public. Et cela m’a toujours marqué. Je tiens à préciser que Madior Fall avait beaucoup apprécié ce single, avant son décès. Ce que je regrette, c’est que le single soit sorti quelques semaines après son décès. C’est le destin. Je prie Dieu de l’accueillir dans son Paradis. Madior était une grande personne qui a un bon cœur. Il était un conseiller pour moi.

Deux ans d’absence du paysage musical sénégalais. Pour quelle raison ?

Cela a coïncidé avec mes voyages à travers le monde. J’ai fais Paris, Hong-Kong, Suède. Dans ce pays, ma musique est très bien appréciée. Les fans faisaient la queue pour venir assister à mes concerts. D’ailleurs, j’ai fais deux duos à Paris qui doivent sortir avec un label, courant 2013. C’est autant d’engagement à l’extérieur qui explique mon absence au Sénégal, en Afrique.

Cette fois, avec ce nouveau single, Malouida a servi à ses fans un single un son rythmé 100% mbalax ?

C’est parce que je suis à l’écoute de mon public et de mes fans. Ils voulaient que je leur serve du mbalax pur et dur. Et cela s’est reflété le jour du lancement du single, le 14 novembre dernier. La salle a refusé du monde et les fans m’ont beaucoup félicitée, à la fin de la soirée.

Comment s’est passée la réalisation du single ?

Elle s’est faite dans les locaux du studio du Prince Art dont le réalisateur est Ibrahima Ndour qui fait un excellent travail dans le domaine de la musique, au même titre que Lamine Faye, Laye Lô du Super Etoile, Bakane Seck, Yatma Thioune, Moustapha Faye et Thierno, à la guitare base.

On a vu Malouida taille fine, plus sexy…

Je suis une toute jeune fille qui suit la mode. Je fais un régime alimentaire et je fais attention à un poids excessif. Depuis un certain temps, je suis quitte avec ma conscience car, je n’ai plus de problème de ménage. Je me suis sentie beaucoup plus à l’aise, et ce n’est pas demain la veille pour me remarier. Je me consacre à ma carrière.

Les perspectives

Je me concentre. Cela va me permettre de préparer autre chose. Que les mélomanes aient bien accueilli l’album me donne davantage de courage pour faire beaucoup plus de recherches et ne pas décevoir, au prochain. Je tiens à remercier tous ceux qui ont rendu possible la sortie de l’album.

Entretien réalisé par Jacques Gomis

REWMI QUOTIDIEN