Accueil / SOCIETE / Malversations financières à Ngoundiane : le maire Mbaye Ndione sur la sellette

Malversations financières à Ngoundiane : le maire Mbaye Ndione sur la sellette

 Si la politique est l’art de gérer une cité, les populations de la commune de Ngoundiane en sont de purs experts. En effet, gênées par le paradoxe qui meuble leur quotidien, elles se sont liguées pour fouiller, bêcher et trouver leur trésor enfui, depuis plus de cinq ans, dans les poches des proches du maire Mbaye Ndione.

La commune de Ngoudiane, dans l’arrondissement de Thienaba, à Thiès, est, depuis des décennies, la capitale sous régionale  du béton noir, sans compter son foirail sis à Séwékhaye, l’un des plus grands marchés de moutons du Sénégal. Ces atouts lui allouent de fortes rentrées financières qui, normalement, devraient impacter sur le développement et la modernisation de la localité. Que nenni ! aussi, les populations se sont-elles retrouvées autour d’un comité de veille et de défense des intérêts de Ngoudiane. Et en conférence de presse, leur porte-parole, Hamdy Ba révélera que depuis 2010, la commune enregistrait une perte financière journalière d’au moins de 125.000 F Cfa, au niveau des taxes relatifs aux droits de stationnement. «Présentant le bilan financier annuel, le maire avait fait savoir que la totalité de la somme issue des droits de stationnement, des recettes générées par le foirail de Swékhaye et des 2.800.000 F Cfa annuellement versés par une société Chinoise, s’élève à  13.603.000 F Cfa. A partir de ce moment, on a compris que l’édile n’a aucun respect à l’endroit de ses administrés», déclarera M. Ba. Décidé à y voir clair, le comité a exigé du conseil communal, l’installation d’une commission de contrôle des droits de stationnement, pour faire la lumière sur cette collecte dont la gestion avait fini de susciter des soupçons de malversations. Et après dix jours de supervision, le résultat est tout simplement spectaculaire. A place des 450.000 F Cfa, soit 45.000 frs par jour jadis versés au trésor public par l’équipe du maire, la commission de contrôle locale s’est retrouvée avec 2.307.000 F Cfa, soit une recette journalière moyennant les 199.000 frs. Suffisant pour que le commandant de la brigade de gendarmerie de Ngoundiane mette aux arrêts les principaux responsables de la collecte desdites ressources, à savoir le délégataire de la signature du maire, le collecteur principal et ses deux collaborateurs, à qui le procureur a accordé un séjour forcé à la maison d’arrêt et de correction de Thiès. «Ce combat historique entre les populations et leur institution nécessitera l’implication des corps de contrôle étatiques, comme l’Ofnac et l’Ige qui, d’ailleurs, ont été saisis. Il est vrai que la tendance devra être renversée, pour offrir de l’eau potable aux populations assoiffées de Ngoundiane qui ne doivent leur survie qu’aux puits presque asséchés disséminés dans les différents villages de la zone», renseignera, pathétiquement Niar Ngom, conseiller municipal, membre de l’Afp.

Alé LO

À voir aussi

Accident sur l’axe Dahra-Louga Un mort et 06 blessés graves

La route a encore tué dans le département de Linguère. Hier, vers les coups de …

Hivernage Des oiseaux granivores ravagent les champs à Linguère

Plusieurs localités du Djoloff sont dans l’inquiétude. En effet, des oiseaux granivores sèment, depuis trois …