Education

Mamadou Diop « Castro » du Comité du dialogue social/secteur éducation et formation : « Un processus unitaire syndical semble se construire dans le secteur de l’enseignement »

  • Date: 17 août 2016

Le Comité du dialogue social du secteur de l’éducation et de la formation veut aller, pas à pas, vers une unité syndicale dans l’enseignement. Selon Mamadou Diop « Castro », cela commence d’ailleurs à se construire par la mise en place des cadres d’actions.

L’unité syndicale dans le secteur de l’enseignement. Le Comité du dialogue social du secteur de l’éducation et de la formation veut en faire un processus qui, s’il aboutit, va permettre aux pouvoirs publics d’avoir des interlocuteurs crédibles et fiables. Ce sera une opportunité pour eux de mettre facilement en œuvre les politiques publiques concernant l’enseignement, selon Mamadou Diop « Castro », ancien secrétaire général de l’Uden et actuel président du Comité du dialogue social du secteur de l’éducation et de la formation. « Le paysage syndical du secteur de l’éducation et de la formation est caractérisé par une floraison d’organisations. Ceci se manifeste par une perte d’hégémonie syndicale dans ce secteur. Dès lors, les organisations syndicales de l’enseignement  sont condamnées  à cheminer ensemble pour répondre aux aspirations de leurs mandants. Pour accompagner la mise en œuvre des politiques publiques dans le secteur de l’éducation, il faut un mouvement syndical uni et fort. Il y va même de l’intérêt des pouvoirs publics », estime M. Diop.

Le Comité du dialogue social du secteur de l’éducation et de la formation a ainsi invité acteurs et organisations du secteur de l’éducation à réfléchir sur cette problématique. L’ancien secrétaire général de l’Uden rappelle qu’un processus unitaire semble se construire dans l’enseignement. « Il y va d’abord du Cadre unitaire des syndicats de l’enseignement (Cuse) qui a ouvert la voie à certaines modalités d’unités d’échanges et d’actions, puis à l’avènement du Cadre unitaire des syndicats d’enseignants du moyen et du secondaire. Les syndicats signataires de ces cadres s’engagent à gérer ensemble des plateformes communes et s’interdisent toute négociation séparée », note-t-il.

Créé en 2010,  le Comité du dialogue social du secteur de l’éducation et de la formation est resté à la naissance du Haut conseil du dialogue social pour devenir la seule branche fonctionnelle de cette structure. Il est composé de représentants des trois familles d’acteurs que sont les employeurs (Etat et employeurs privés), les syndicats et les organisations de la société civile actives dans le domaine de l’éducation.

Le Soleil

 

Numéros Utiles

Indicatif Sénégal (de l’étranger) :

221

Renseignements :

12 12

Horloge parlante :

15

Aéroport :

33 869 50 50 / 33 628 10 10

Sénélec (dépannage) :

33 867 31 00

Sénélec (délestage BCC) :

33 839 94 35

SDE (dépannage) :

800 11 11

Sonatel (dérangement) :

13

Hotline Orange :

41 41

Commissariat Central :

33 823 25 29 / 33 823 71 49

Gendarmerie num vert :

800 20 20

SOS MEDECINS :

33 889 15 15

SUMA ASSITANCE :

33 824 24 18 / 33 824 60 30

POMPIERS :

33 823 03 50

Centre anti poison :

818 00 15 15